Festival de la musique tunisienne 2006 : Ouverture pleine d’espoirs





Le rideau se lèvera, ce soir au Théâtre Municipal, sur la 17ème édition du festival de la musique tunisienne. Une nouvelle session qui porte les espoirs de tous les spécialistes. Sera-t-elle l’édition du décollage de cette manifestation musicale? Malgré toutes les déclarations qui mettent en doute le Festival de la musique tunisienne, cette manifestation demeure encore cette porte qui s’ouvre pour accueillir tous les artistes tunisiens et toutes les expériences musicales. Seize sessions durant, ce festival a réussi à présenter une panoplie de talents. Plusieurs artistes qui connaissent actuellement un franc succès, ont fait un passage réussi sur la scène de ce festival: Saber Rebaï, Mohamed Jebali, Slim Dammak, Adnan Chaouachi et encore des compositeurs, des paroliers et des chanteurs qui ont marqué la musique tunisienne et le grand public par des chansons de qualité. C’est à partir de ce soir que le comité d’organisation de ce festival aussi bien que les artistes donneront rendez-vous au public à partir de 21h30. Le coup d’envoi de cette 17ème édition sera assuré par le maestro Ahmed Achour. Artiste chevronné qui dirige actuellement avec brio l’Orchestre symphonique Tunisien, Ahmed Achour a à son compte plusieurs publications musicales comportant ses œuvres parmi lesquelles: “La symphonie de la Méditerranée”, “Les cinq saisons…” Ce soir et dans le cadre du festival de la musique tunisienne, ce maestro dirigera des artistes de différentes orientations musicales qui défileront tout au long des deux parties de cette soirée d’ouverture. Pour la première partie, Sonia M’barek, la directrice de cette édition, et ses adjoints ont choisi d’inviter les lauréats de la session précédente. “C’est dans l’esprit de continuité et de promotion de ces chansons primées dans le cadre de la 16ème édition que nous avons programmé la 1ère partie de l’ouverture” a expliqué Sonia M’barek, lors de la conférence de presse tenue vendredi dernier. A l’affiche de ce premier axe de la soirée d’ouverture, cinq chansons et deux morceaux musicaux. Rihab Sghaïer avec “Jana Errabii” (Le printemps est venu), Mourad Brahim avec “Ya Ommi” (O ma mère), Mohamed Ben Amor avec “Bah Oyounek” (Tes yeux), Imed Messaoud avec “Ghiret imraâ” (La jalousie d’une femme) et Raouf Abdelmajid avec “Hikayet ghorba” (L'histoire d’un exil) sont au programme de cette première partie de la soirée. Aux côtés de ces cinq voix, le public découvrira deux morceaux musicaux, le premier est intitulé “Chhad” (Miel) de Tahar Guizani alors que le deuxième porte la griffe de Imed Bradiï et est intitulé “Hannibal”. Suite à ce voyage musical dans l’historique de la 16ème édition, le public sera bien servi grâce à une pléiade d’artistes qui vont prendre part au concours de la meilleure chanson de l’année 2005. Neuf chanteurs sont sur la liste de la deuxième partie de cette soirée d’ouverture. “Ya lil ya M’rayetha” de Sami Rezgui, “Gharit biya” de Mounir Mehdi, “Wassiyet Om” de Foued Bechikh, “Galbi yama habbaha” de Imed Ghiloufi, “M’nama touila” de Slah Mosbah, “Wasla Mehayer sika” de Mohsen Cherif, “La n’atibek” de Nabil Boudhina, “Tegharit fik” de Hassan Mahjoubi et “Ennes ech jralhom” de Adnan Chaouachi offriront au public un regard croisé sur les productions musicales de l’année précédente. Qui sera le lauréat du prix de la meilleure chanson en 2006? Ce secret sucré sera dévoilé, lors de la soirée de clôture prévue pour le 1er avril au Théâtre Municipal à partir de 21h30. Alors, bon vent! Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com