Tunis d’hier et d’aujourd’hui : L’histoire par la photo





De temps à autre, la Municipalité de Tunis nous surprend par un geste agréable, qui a tous ses symboles. Même s’il est discret et timide. Pour cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un spectacle de rue ou d’un haut parleur qui résonne agréablement dans les grandes artères de la capitale. Ce n’est pas non plus une exposition géante de sculptures ou d’installations artistiques qui vont drainer la foule momentanément. Mais ce sont des photos souvenirs qui vont nous raconter d’un côté le vieux Tunis et de l’autre le Tunis d’aujourd’hui. Et c’est important de montrer aux gens l’évolution urbaine. Mais où sont-ils allés dénicher ces petits trésors de photos ? Il faut dire qu’il est rare aujourd’hui de trouver une belle collection photographique dans les tiroirs de notre patrimoine. Mais quand on en a une comme celle de Bennani, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Car chez lui, dans sa bibliothèque de Bab Menara, on trouve tout (ou presque) sur Tunis des années jaunies de l’histoire. Et il les garde jalousement dans un coffre-fort loin de l’humidité et de la poussière. L’idée, avant de prendre forme, a été longuement mijotée au sein de la municipalité et les agents d’un sponsor dévoué. Ce dernier a repris quelque cinquantaine de cartes postales et travaillé dessus. Avec l’accord de quelques responsables municipaux, le choix a été fixé sur les plus spectaculaires, les plus touchants du vécu du Tunisien d’hier et de celui d’aujourd’hui. Le reste a été le travail du publicitaire-sponsor pour reprendre ces photos et les estampiller sur du PVC (sigle de polyvinyle chloride), une matière plastique qui résiste au vent et à l’humidité. Elles sont accrochées à la hauteur qu’il faut pour ne pas être déchirées par les passants. Mais surtout pas trop haut pour que le vent ne les abime. C’est sous les réverbères de l’avenue que ces photos sont suspendues. Il vous suffit de faire attention, de lever la tête et de marquer un bref arrêt pour vous ressourcer dans l’histoire. Et à vous de commenter. Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com