Festival de la musique tunisienne 2006 : Ouverture satisfaisante dans l’ensemble





Un public venu nombreux et des prestations dans l’ensemble honorables et mélodieueses. Telles ont été les satisfactions de la soirée d’ouverture de la 17ème édition du Festival de la musique tunisienne 2006. La cérémonie d’ouverture qui a commencé avec un léger retard a tenu ses promesses, même si elle a laissé, quelque part, le public perplexe, pour ceux qui connaissent par cœur le programme déjà annoncé et même les chansons de la première partie de la soirée. C’est vers 21h45 que Dorra Zarrouk et Néjib Belkadhi, les deux animateurs montèrent sur scène pour présenter le contenu des différents concours et le menu du programme de cette soirée, avant de laisser la place à Sonia M’barek, directrice de ce festival, qui prononça son allocution d’ouverture. Après place a été cédée à la musique. La soirée a commencé par un spectacle qui a comporté des compositions primées, lors de la session précédente. Il s’agit, en fait, pour les organisateurs d’assurer la continuité entre les deux sessions. Ainsi, durant la première partie de cette soirée, le public a eu droit à sept chansons et œuvres sélectionnées durant la session précédente et qui ont été interprétées par différents artistes. L’honneur est revenu à Rihab Sghaïer d’ouvrir le bal avec la chanson «Jana Errabiî» (le printemps est venu»). Parmi les autres chansons présentées au cours de cette première partie, on cite notamment «Ya Oummi» (O ma mère) de Tahar Guizani, interprétée par Mourad Brahim. Deux compositions musicales ont clôturé cette première partie. Il s’agit d’un morceau de percussion de Tahar Guizani intitulé: «Chahd» et d’une œuvre de percussion dénommée «Hannibal». La présentation de ces œuvres a été accompagnée par un groupe d’une soixantaine d’instrumentistes de toutes les régions de Tunisie et placé sous la direction du maestro et maître compositeur Ahmed Achour. * Neuf chansons en lice La deuxième partie de la soirée a été consacrée à la présentation des œuvres du concours de la chanson 2005. Neuf chansons choisies sur les 32 candidates ont été interprétées au cours de cette partie. «Ya lil ya M’raytha» de Sami Rezgui a eu l’honneur d’inaugurer cette deuxième partie, tandis que «Enness Ech Jralhoum» de Adnène Chaouachi a clôturé la soirée. Il y a eu également des prestations fort honorables à l’instar de «Manama Touila» de Slah Mosbah «Tgharraïet Fik» de Hassen Mahjoub et «Khalbi Yamma Habha» de Imed Ghiloufi. Sur ces neuf chansons, le public votera pour trois œuvres. Il sera appelé à voter par SMS pour les chansons produites spécialement pour le festival et pour les concours des percussions au cours desquels, deux prix seront décernés aux deux meilleures œuvres. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com