Réunion du ministre avec les présidents des clubs : Pour une fin de saison… professionnelle





Assurer le bon déroulement de la fin du championnat et trouver les moyens adéquats pour mettre un terme à la violence ont constitué les principaux thèmes de la réunion d’hier matin entre le ministre de la Jeunesse, du sport et de l’éducation physique et les présidents des clubs. En présence de M. Hamouda Ben Ammar, du président du CNOT et de treize présidents des clubs de la Ligue I et quelques autres de la Ligue II, M le ministre a appelé au bon déroulement de la fin du championnat car les derniers événements sont inadmissibles et intolérables que les présidents des clubs qui sont responsables des entraîneurs des joueurs et du public assument leurs responsabilités. Ainsi la principale consigne consiste en l’application stricte des règlements et d’éviter toute déclaration susceptible de mettre «le feu aux poudres». Prenant la parole à tour de rôle, certains présidents ont mis l’accent sur certains sujets brûlants et ont fait des propositions très intéressantes susceptibles de calmer les esprits en cette période cruciale de la saison footballistique. Les Zouhir, Jenayeh, Achab, Chaouech, Idir, Basly, Fayala, ont eu à mettre l’accent sur les points suivants: -Améliorer des conditions et d’organisation des matches. -Responsabiliser les clubs. -Assainir les esprits. -Eviter les déclarations à chaud qui ne font qu’envenimer la situation et les rapports entre les parties. -Appliquer strictement les règlements. -Respecter la charte du sportif. -Punir sévèrement les fauteurs de troubles. -Assurer une formation adéquate aux correspondants régionaux. -Tout faire pour une prise de conscience générale car il ne sert à rien de lancer des accusations à travers la télévision ou la radio ou de mettre en doute l’honnêteté des gens et leurs acquis. Certaines interventions ont attiré davantage l’attention comme celle de M. Zahaf qui invite les présidents des clubs à avoir de bons rapports ce qui est de nature à faire baisser la tension entre les galeries ou celle de M. Zouhir qui a appelé à la création d’une commission d’enquête en cas de doute, d’accusation gratuite etc... Reste maintenant que toutes ces bonnes intentions se concrétisent sur le terrain car les présidents des clubs sont réellement investis de cette responsabilité ô combien ingrate qu’est le respect de l’arbitre, de l’adversaire et de l’esprit de jeu. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com