Industries chimiques : «Al Kimia» rachète 55% du capital de la société algérienne «Kimial»





Après près d’un an de négociations avec les autorités algériennes, les efforts de la société des industries chimiques «Al Kimia» viennent d’être couronnés par la prise de participation, officiellement, de 55% de la société algérienne «Kimial». Tunis-Le Quotidien En effet, le Conseil des Participations de l’Etat (CPE) en Algérie a donné, dimanche 26 mars dernier, son accord définitif sur la prise de participation au capital de la société Kimial à Annaba par la société tunisienne Al Kimia. Ainsi, la société Al Kimia aura à payer, dans les prochains jours, le quart de l’augmentation du capital de Kimial et la totalité de la prime d’émission, soit au total 2.631.164,40 dollars (US). Al Kimia aura, également, à signer le pacte d’actionnaires et les statuts, ainsi qu’à prendre en charge le management de la société algérienne. Le directeur général du Kimial sera de nationalité algérienne proposé par Al Kimia et désigné par le Conseil d’Administration de la société algérienne, alors que seul le directeur technique sera tunisien. M. Ali Ben Ali, PDG d’Al Kimia, avait précisé, lors de sa dernière réunion avec les intermédiaires en bourse, que l’exploitation du site de Annaba, ne devra en aucun cas gêner l’activité de l’usine de Gabès, principale unité de production de la société. C’est d’ailleurs, pour cette raison qu’il n’y aura pratiquement pas, si ce n’est exceptionnellement, d’intervention d’agents de Gabès à Annaba. L’objectif immédiat d’Al Kimia, est de remettre l’usine de la société algérienne, totalement arrêtée depuis le 1er septembre 2005, en marche et de lancer le revamping des équipements pour porter la capacité de production du site de 20.000 à 60.000 tonnes de tripolyphosphate de sodium par an. M. Ali Ben Ali, avait, également, affirmé que la société Al Kimia compte renforcer ses activités à l’étranger, en particulier dans les marchés porteurs à travers de nouvelles prises de participation dans d’autres sociétés, notamment en Arabie Saoudite et en Iran. Il y a lieu de noter que la société Al Kimia a retrouvé son équilibre financer au terme de l’exercice 2005 avec un résultat bénéficiaire, après les difficultés qu’elle a connues en 2004. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com