Zarqaoui dégradé





Le Quotidien-Agences Abou Moussab al-Zarqaoui, le chef du groupe terroriste Al-Qaïda en Irak, serait désormais relégué à un rôle militaire au sein d'une nouvelle coalition de mouvements de résistance en Irak. Son nouveau rôle ne lui permet plus d'émettre des déclarations publiques, a affirmé le fils du mentor d'Oussama ben Laden, qui a précisé que Zarqaoui a accepté de renoncer à ses fonctions politiques. La branche irakienne d'Al-Qaïda dirigée par Zarqaoui avait effectivement déclaré en janvier, dans un communiqué sur un site Web consulté par des militants islamistes, avoir rejoint cinq autres groupes de la Résistance pour former le "Conseil consultatif des Moudjahidines". Depuis, on ne compte aucune déclaration indépendante du groupe de Zarqaoui, pourtant fréquentes par le passé, et Zarqaoui lui-même n'a diffusé aucun enregistrement audio. Selon Huthayfa Azzam, fils du défunt Abdullah Azzam, considéré comme le mentor d'Oussama ben Laden, Zarqaoui a accepté d'abandonner son rôle politique et "a promis de ne pas viser les voisins de l'Irak, surtout sa Jordanie natale, parce que cela a nui aux relations entre la résistance irakienne et le monde arabe". Toujours selon Azzam, les prérogatives politiques reviennent depuis deux semaines au chef du Conseil consultatif des Moudjahidines, un Irakien nommé Abdullah Rashid al-Baghdadi. Azzam a dit ignorer si cela signifiait que les opérations militaires de Zarqaoui devaient désormais être sanctionnées par Baghdadi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com