Berlusconi profère une grossièreté, l’opposition fulmine





Le Quotidien-Agences Le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a qualifié de "couillons" les électeurs comptant voter pour l'opposition de centre-gauche lors des élections générales des 9 et 10 avril. Ses adversaires, emmenés par l'ancien commissaire européen Romano Prodi, ont répliqué en l'accusant d'être "mal dégrossi, vulgaire et violent". Berlusconi a utilisé le mot qui fâche lors d'un discours à une association de commerçants. "Coglioni" signifie, au sens propre du terme, "testicules". "J'ai trop d'estime pour l'intelligence des Italiens pour penser qu'ils puissent être couillons au point de voter contre leurs propres intérêts", a-t-il dit. "Pardonnez-moi mon langage abrupt certes, mais efficace." Des responsables politiques du centre-gauche ont reproché au chef du gouvernement d'insulter, en parlant ainsi, tous les Italiens. Cet incident a fait la Une des informations en Italie et Romano Prodi, chef de file du centre-gauche et ancien président de la Commission européenne, n'a pas manqué de critiquer son rival, qu'il devance dans les derniers sondages. "Avec tout le respect que j'ai pour les électeurs (de Berlusconi), je n'utiliserais jamais ce terme anatomique que nous avons entendu aujourd'hui utilisé à notre sujet", a dit Prodi. "Berlusconi ne mérite plus de diriger notre pays". "Berlusconi a confirmé qu'il était un homme mal dégrossi, et vulgaire", a estimé l'opposition dans un communiqué. "En utilisant ces mots ignobles et violents, Berlusconi a jeté le masque et s'est montré tel qu'il est: quelqu'un qui utilise les médias comme un voyou et qui manque de respect pour la démocratie, pour les institutions et pour les Italiens." Le président du Conseil a lui-même accusé ses opposants de l'avoir arrosé d'insultes lors de la campagne électorale, effectivement riche en noms d'oiseaux. Il a affirmé que ses propos se voulaient ironiques et qu'ils avaient été déformés. Son porte-parole a affirmé qu'un homme politique de l'opposition avait utilisé le même terme récemment.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com