Jamel Chaouki Mahdaoui : L’amour au… pluriel !





A Zagorka, cette femme serbe qui a marqué sa vie d’artiste, Jamel Chaouki Mahdaoui a dédié son actuelle exposition à l’Espace Bel Art. Une histoire passionnante et passionnelle qui mérite d’être vue... et écoutée ! Ecouter l’artiste-peintre Jamel Chaouki Mahdaoui parlant de ses œuvres, de la vie est un vrai régal. L’homme a choisi de vivre pour et par la peinture et de faire de ses tableaux des témoignages d’amour et de beauté. Après avoir clôturé l’année 2005 avec une exposition à la galerie «Le Damier», Jamel Chaouki Mahdaoui a opté pour un nouveau voyage pictural, émotionnel, mais cette fois-ci, à l’Espace Bel Art. Un rendez-vous où l’amour est le mot clé. «Les rives d’une passion... Braises de cendre», est le thème de cette nouvelle exposition que l’artiste a dédié à Zagorka. «Je suis reconnaissant à cette femme qui m’a marqué. C’est la maman d’une amie. Zagorka est d’origine Serbe, c’est une femme extraordinaire qui n’a pas hésité à acheter mon premier tableau, il y a déjà vingt-cinq ans. Je crois beaucoup que le monde est basé sur les détails : des détails qui changent parfois les vies et les destinées. Il n’y a pas du hasard, il y a le destin», notre Jamel Chaouki Mahdaoui qui ouvrira, à partir d’aujourd’hui, son carnet de voyage à tous les passionnés des «Contes». Un voyage composé de quelques récentes œuvres mais aussi d’un bon nombre des œuvres qui ont marqué la précédente exposition à la galerie «Le Damier». L’événement sera cette fois-ci conjugué au pluriel, à l’Espace Bel Art qui abritera, conjointement, une séance de dédicace du récent livre intitulé «L’Eternelle... Seconde». Après «Fragments d’Amour», paru aux éditions View, en 2004, l’artiste a choisi de lancer un nouveau pari et de voyager encore une fois avec les lettres dans cette nouvelle aventure placée sous le titre de «L’Eternelle... Seconde». Dans une édition luxueuse, et sur plus d’une centaine de pages, Mahdaoui nous a offert les péripéties d’une histoire d’amour «tout feu, tout flamme». Une histoire d’amour qui n’est pas comme toutes les histoires classiques qu’on vit au quotidien : «Parallèlement à cette exposition, les visiteurs de cette galerie sont invités, le jour même, à une séance de dédicace de mon nouveau-né. «L’Eternelle... Seconde» n’est pas une histoire d’amour classique. Car elle remet tout en question en dévoilant les facettes cachées de l’amour : le jeu de séduction, le champ magnétique, le rêve... C’est très métaphysique. Dans ce livre, j’ai voulu aller loin dans l’art de l’écriture plastique», nous a souligné Jamel Chaouki Mahdaoui, en avant-goût de son exposition qui sera lancée, à partir de 18h30, à l’Espace Bel Art. Un grand rendez-vous pour les passionnés qui peuvent joindre l’utile à l’agréable surtout que cette exposition se poursuivra jusqu’au 20 de ce mois. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com