Un étudiant africain tué à Saint-Pétersbourg : Le racisme prend de l’ampleur en Russie





Le Quotidien — Agences Un étudiant sénégalais a été tué hier matin en pleine rue à Saint-Pétersbourg par des inconnus munis d'un fusil à pompe orné d'une croix gammée, nouvel épisode d'une longue série d'agressions et de meurtres racistes contre les étrangers dans la deuxième ville de Russie. Samba Lamzer, un étudiant en télécommunications originaire du Sénégal, a été tué d'une balle dans la tête alors qu'il sortait, avec un groupe d'Africains, du club Apollo, une boîte de nuit où était organisée une fête estudiantine. "En raison de l'absence apparente de raison pour ce crime, nous considérons que le mobile est la haine raciale", a déclaré le vice-procureur de Saint-Pétersbourg. Les médias russes ont fait remarquer qu'un commissariat de police se trouvait à quelques mètres du lieu du crime. Saint-Pétersbourg, ville de tradition libérale dans les années 90 et "fenêtre" sur l'étranger, est le théâtre d'une série ininterrompue de passages à tabac et de meurtres racistes commis souvent par des skinheads. En avril, une ONG spécialisée dans l'étude des violences racistes rapportait que six personnes avaient été tuées et 79 autres blessées lors de plus de 40 agressions recensées en Russie depuis le mois de janvier seulement. Pour la presse russe et plusieurs ONG, les verdicts cléments prononcés contre les rares agresseurs déférés devant les tribunaux ont favorisé le sentiment d'impunité chez les groupes extrémistes qui n'hésitent plus à agir. La presse russe a abondamment évoqué un site de néo-nazis, "la patrouille blanche", qui a publié une série d'"instructions" sur la manière de passer à tabac les "nègres" et proposé de "nettoyer" Saint-Pétersbourg. Ce site a 'salué' hier matin le "ratissage qui continue" avec la mort de l'étudiant sénégalais.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com