Missa Johnouchi : L’amour et… la grâce !





Douce comme les pétales de Sakura, fleur de cerisier, la chanteuse japonaise Missa Johnouchi a été au rendez-vous pour dévoiler des fragments de son histoire d’amour avec la Tunisie. Missa Johnouchi, un nom qui sonne fort dans l’univers musical japonais et international. Compositrice, chef d’orchestre et chanteuse, Missa Johnouchi a su représenter bel et bien la culture japonaise dans ses facettes les plus riches et les plus impressionnantes. La belle Johnouchi sera, ce soir, à l’affiche du Théâtre Municipal pour un concert lancé dans le cadre du «Festival des arts et senteurs de la fleur de cerisier» qui se veut l’un des maillons de la célébration du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la Tunisie et le Japon. «Missa Johnouchi n’est pas à sa première visite en Tunisie. Cette voix japonaise a partagé avec nous les beaux moments de la première édition du «Festival des arts et senteurs de la fleur de cerisier», lancé il y a une année. Si vous vous souvenez, on a organisé l’an dernier un concert et une exposition au Théâtre Municipal. Pour l’année 2006, on a choisi d’élargir notre champ d’action et d’organiser plusieurs activités permettant de consolider les liens entre les deux peuples», a expliqué M. Arbaoui Abderrahmen, lors de la conférence tenue avant-hier pour présenter le programme de cette manifestation organisée par Atlantis Voyages. Habillée sobrement, Missa Johnouchi a été la vedette de cette conférence de presse. «Je suis vraiment contente de rencontrer le public tunisien pour la deuxième fois et de chanter pour lui. J’ai gardé de bons souvenirs de mon dernier concert au Théâtre Municipal. J’ai aussi beaucoup adoré la prestation de la Troupe Nationale tunisienne de musique qui est une fierté pour les artistes tunisiens», a souligné la cantatrice japonaise. Voix nippone à succès dans le monde entier, Missa Johnouchi a déjà plusieurs albums réussis qui ponctuent sa carrière d’artiste chevronnée. «Dramagic» (1988) , «Café Classique» (1989), «Ciné nuance» (1990), «La fantaisie» (1991), «Mon chéri - Itoshii hito» (1992), «Le Courage Yuki» (1993), «Parfum de Misa» (1994), «Théâtre Mj» (1995), «Milky Way» (1997), «Hana-Asian Blossoms» (2000), «Hana II - Road to Oasis» (2001), «Kurenai» (ou Crimson), «Dimanche Nichiyoki» (2002) sont les titres des albums de cette cantatrice japonaise qui a plusieurs cordes à son arc. Parallèlement à ses activités musicales, Missa Johnouchi a joué dans plusieurs feuilletons et films japonais. «Quand je voyage pour donner des concerts, je ramène avec moi des fragments des pays visités, des émotions et des souvenirs. C’est ma propre manière pour prendre part aux dialogues des cultures et des civilisations», a souligné la belle japonaise. Pour le concert de ce soir, Missa Johnouchi ne sera pas seule sur la scène du Théâtre Municipal. La soirée qui sera lancée à 19h00, comporte deux parties qui mettent en exergue la richesse de la culture japonaise. «Performance culturelle» est le titre qui lancera la soirée. Il comporte Yokosuka Kokusai Koryu Hoggaku-Kai (morceau musical de Koto), Chidori-Kai (danse folklorique en Kimono) et la présentation des organismes locaux. Quant à la deuxième partie de la soirée, elle sera placée sous le signe «Concert Torch- Run de l’héritage mondial, Vol. I en Tunisie 2006» et elle sera réservée à Missa Johnouchi qui offrira au public ses plus célèbres tubes. Lors de sa prestation, la pianiste japonaise sera accompagnée par le flûtiste japonais de Bambou Hideyo Takakuwa et un quartet de la Troupe Nationale de musique. Une plongée impressionnante avec la voix mélodieuse de Missa Johnouchi est garantie grâce à «Asian Wind», «Snow Bird», «Prayer Gil», «Song of Silkroad», «Lilies», «Desert Mirage», «Marco Polo», «Seasons» et «Sakura Kaoru», des chansons qui vont donner de la joie et du bonheur au cœur du public et aussi au cœur de Missa Johnouchi surtout que son concert tunisien donnera le coup d’envoi de tout un programme de festivités qui sera clôturé en 2010, à Nara, la capitale de Heijo-Kyo, qui célébrera son 1300ème anniversaire. Cette soirée musicale dédiée à la Sakura, cet arbre symbole de la culture japonaise organisée par «World Culture Art Co LTD», «Nippon Express Co, LTD», «La compagnie NEC» et Atlantis Voyages, sera une aubaine pour le grand public pour goûter au charme de la culture japonaise. Et, en attendant le concert de ce soir, on quitte la conférence de presse sur un petit nuage rêvant de ces pétales rosés que Missa a chantés avec grâce traduisant les valeurs de la beauté japonaise. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com