E.S.S. : Ne pas lâcher prise !





Pour les Etoilés, le derby du Sahel revêt une importance capitale puisqu’il déterminera le destin de l’Etoile dans la course au titre. Une parité suffit aux hommes de Bazdarevic pour accueillir leurs rivaux de toujours pour un match valant finale du championnat. Autant dire que les Etoilés n’auront qu’à négocier correctement cette rencontre en s’abstenant surtout de jouer pour le nul et en corollaire ne visant que la victoire. Pour y parvenir, tout a été mis en œuvre pour que la réussite soit au bout du parcours. A commencer par la préparation psychologique dont quelques-uns des joueurs dont notamment les jeunes ont grandement besoin se surpasser l’espace d’un match mais auparavant éviter le trac qui pourrait habiter l’esprit d’un jeune joueur quelque temps avant le coup d’envoi. Ensuite, le match de mercredi a certainement laissé quelques effets de la fatigue née d’un effort de surcroît déployé par un temps chaud. L’on s’est activé donc à prodiguer soins et massages avant d’alléger le volume du travail à l’entraînement, question de permettre aux joueurs de conserver leur meilleure tenue athlétique, un argument absolument indispensable dans le comportement de l’équipe dans un match qui s’annonce chaud et extrêmement disputé même si les Monastiriens n’ont ni à boire ni à manger dans cette rencontre mais qui s’efforceront d’évoluer pour le prestige et dans un cadre plutôt de rivalité née de l’ambiance des derbies. Les Etoilés savent ce qui les attend à Monastir. Ils ont, par ailleurs, vécu des situations encore plus hostiles et il leur appartient de “s'acclimater” à l’environnement et s’adapter à toutes les situations du jeu qui peuvent se dérouler sur le terrain en tenant compte également de l’évolution du score, éventuellement. * Sans Zouaghi ni Frej L’absence des deux défenseurs Kaïs Zouaghi et Saber Frej pour motif de suspension à la suite d’un troisième carton jaune écopé lors du dernier ESS-CA, intervient au moment même où Bazdarevic aurait aimé disposer de tout l’effectif pour s’entourer des meilleures garanties dans ce sprint final de la compétition. Mais l’on ne s’inquiète pas outre mesure lorsqu’on a trois autres joueurs de l’axe défensif prêts à la lutte, Seif Ghezal compris. Ainsi donc, Mejdi B. Mohamed alias Manga et Lotfi Sellami partent rentrants, tandis que le poste de latéral droit sera confié à Walid B. Mansour, un gars évoluant quasiment sans faute dans le rôle défensif. Pour composer les deux autres compartiments du jeu, Bazdarevic ferait confiance aux mêmes, c’est-à-dire ceux qui ont livré le match au CA, mercredi. * Formation probable : Austin, Ben Mansour, Mériah, Sellami, Ben Mohamed, Hammi, Traoui, Bokri, Gelson, Jedidi, Opara. Mounir El Gaïed


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com