Rencontre du CJD : Les jeunes dirigeants intéressés par le marché alternatif





Tunis-Le Quotidien Devenu un rendez-vous mensuel, le petit déjeuner du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), organisé hier à Tunis, a été consacré à la présentation du marché alternatif qui sera créé prochainement au profit des PME tunisiennes. Animée par Mme Zeïneb Guellouz, Présidente du Conseil du marché financier (CMF) et M. Khaled Zribi, DG de CGF (Intermédiaire en Bourse), cette rencontre-débat a connu la participation de la majorité des membres du CJD qui ont manifesté leur intérêt à la création d’un marché alternatif d’autant plus qu’il représente pour eux un outil de financement supplémentaire. La création de ce marché alternatif entre, en effet, dans le cadre des mesures décidées, depuis quelques mois, par le Chef de l’Etat afin de promouvoir le marché financier, et qui visent, en outre, à renforcer la sécurité des relations financières et à faciliter les conditions d’accès à la Bourse. Le marché alternatif, dont l’entrée en opération est prévue pour le mois de juin 2007, sera réservé aux petites et moyennes entreprises des secteurs porteurs ainsi que les grandes entreprises en voie de restructuration. Ce marché permettra, en effet, aux PME tunisiennes de diversifier les possibilités de financement, d'assurer la mobilité de leurs capitaux et faciliter la réalisation de plus-value pour les anciens actionnaires, ainsi que l’accroissement de leur notoriété. Le marché alternatif permettra également de faciliter la transmission des entreprises et garantir leur pérennité, d’élargir les facultés de croissance externe, de faciliter la participation des salariés et de bénéficier d’incitations fiscales. Le passage par le marché alternatif représentera, en quelque sorte, une période transitoire durant laquelle les PME seront préparées pour rejoindre, ensuite, la première cote de la Bourse. Ce marché alternatif permettra, par ailleurs, de développer le marché financier tunisien dans l’objectif général de faire de la Tunisie une place financière régionale et internationale dans les prochaines années, conformément aux directives du Président de la République. La rencontre-débat du CJD a connu un débat riche concernant les modalités d’accès à ce marché alternatif, ainsi que les outils et les programmes mis en place au profit des PME afin de les encadrer et les assister pour rejoindre le marché financier, à l’instar du programme national d’assistance pour le recours au marché financier. Ce dernier, lancé récemment, permettra aux entreprises tunisiennes d’être encadrées pendant une période de trois ans, en mettant à leur disposition des experts locaux et internationaux qui les aideront à recourir au marché financier. Il y a lieu de noter que les dernières rencontres du CJD ont été focalisées sur les thèmes du financement de l’entreprise et aussi la création des entreprises qui représentent deux objectifs importants de l’économie tunisienne. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com