Seïfallah Mahjoubi : «Un titre qui nous donne des ailes»





Pour les observateurs avertis, le pivot sang et or Seïfallah Mahjoubi a été l’un des plus grand artisans du sacre. Ce jeune joueur au cœur gros comme ça nous livre ci-après ses premières impressions après cette nouvelle conquête. * Comment avez-vous vécu ces premiers moments qui ont suivi ce énième sacre de l’Espérance ? A vrai dire, il est bien difficile de trouver les mots adéquats pour exprimer ma joie. Nous avions vécu tellement de moments terribles au cours de la saison, de belles victoires et quelques gâchis, du stress et des difficultés que je ne peux que laisser exploser ma joie. La saison a été bien dure et finalement l’équipe qui s’est montrée la plus compétitive a fini par l’emporter méritoirement. * Entamer sa carrière avec un titre de champion devrait vous faire beaucoup de bien sur le plan personnel, n’est-ce pas? Je ne vous le fais pas dire. Je suis issu du club sang et or et j’ai l’amour des titres dans le sang. Ce trophée devrait me donner des ailes pour aller chercher d’autres conquêtes. Je saisis cette occasion aussi pour rendre hommage à Khaled Ben Yahia qui a su nous inculquer la culture de la victoire, le dévouement aux couleurs rouge et jaune. Je le remercie aussi pour la confiance qu’il a placée en moi, me jetant dans les dures batailles de l’entrejeu et ne cessant jamais de m’encourager. Je pense que j’ai été à la hauteur et je compter persévérer car en football, rien n'est jamais acquis définitivement. Je remercie aussi les anciens comme Badra ou Melki qui ont facilité mon intégration. En somme la réussite est toujours le fruit d’un travail de tout un groupe. * Et maintenant que le sacre est dans la poche ? Il faut demeurer concentré sur son sujet. Il reste encore un match à jouer à Sousse avant les épreuves de la Coupe de Tunisie et de la Coupe de la CAF. La responsabilité devient plus grande et on n’a plus le droit de décevoir ce public merveilleux et les observateurs qui nous ont rendu un grand service avec la pression qu’ils ont mise sur notre dos. Propos recueillis par Jamel Belhassen


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com