C.S.H.L. – E.S.T. (1-2) : La victoire du titre





Autant les Hammam-lifois étaient hors du coup en première période, autant ils ont inquiété les Espérantistes en 2ème mi-temps, sans toutefois les ébranler. Il ne restait que 4’ à jouer et le match tirait logiquement vers sa fin, avec une victoire étriquée des visiteurs, lorsqu’une grande clameur éclata dans le stade. L’USM, par le biais de Ben Salem venait de marquer contre l’ESS... et d’offrir le titre de champion de Tunisie à l’EST. Le coup d’envoi de la rencontre fut donné par l’ex-champion du monde (WBC) des lourds légers, Jean-Marc Mormeck, un grand ami des Hammam-lifois. D’emblée, on sentait les Espérantistes déterminés à prendre à l’avantage. La 1ère banderille sortit des pieds de Zaïem, mais ce n’était qu’un coup d’essai qui fut suivi par beaucoup d’autres. Il fallut attendre la 24’ et un léger flottement de la défense locale pour voir le buteur maison s’élever plus haut que tout le monde et battre Jaziri, consécutivement à un tir en retrait de Bekri. L’EST, dos au vent, continua sur sa lancée pour asseoir son avantage, face à un ensemble hammam-lifois décevant à l’image de Ben Chouikha. Le harcèlement espérantiste finit par être récompensé, puisqu’à la 39’, un coup-franc botté par Zaïem échut à Jabeur qui doubla la mise face à Yazidi, dépassé. La 2ème mi-temps vit une formation hammam-lifoise complètement différente de la 1ère et prit le jeu à son compte dès le départ. Un changement de décor qui gêna énormément l’arrière-garde de l’EST, qui finit par plier à la 59’, lorsque Gassouma, en position d’ailier gauche, centra vers Jupiter qui prit son temps pour ajuster Kasraoui et le battre imparablement. D’ailleurs, l’avant-centre des «Verts» fut un danger constant pour l’EST. Pour donner plus de fraîcheur à la ligne offensive, Ben Yahia incorpora successivement Marcos et Ben Ouannes à la place de Letifi et Mickel, mais malgré l’activité débordante de Ettayeb sur le flanc droit, le score en resta là. Il est vrai qu’à la fin de la partie, les esprits étaient ailleurs, précisément à Monastir. La tournure des événements choisit l’EST qui renoue ainsi avec le titre de champion, tout juste une année, après l’avoir cédé au CSS. Les 3 points perdus sur l’ESS lors des 9ème et 10ème journées, ont été récupérés durant cette 12ème journée, donnant au match ESS - EST qui semblait fatidique pour l’octroi du titre, une simple étiquette de formalité. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com