Solana : L’UE envisage des sanctions contre Téhéran





L'UE doit réfléchir à des sanctions contre l'Iran, y compris des interdictions de visa, qu'elle pourrait mettre en œuvre au cas où les efforts diplomatiques engagés à l'Onu sur le dossier nucléaire échoueraient, a déclaré hier Javier Solana, Haut responsable de l'UE pour les relations extérieures. Le Quotidien-Aences "Nous devons commencer à penser à cette possibilité", a déclaré Solana à Luxembourg, en marge d'une réunion des ministres européens des Affaires étrangères. "Nous devons être prêts au cas où (les négociations) échouent". Interrogé plus précisément sur la possibilité d'une interdiction d'entrée dans l'UE pour certains responsables iraniens, il a répondu: "c'est le genre de mesures classiques qui est prise". Les ministres devaient discuter hier au déjeuner de l'évolution des pourparlers avec l'Iran, dont la communauté internationale a amené le dossier devant le Conseil de sécurité de l'Onu pour lui faire renoncer à toute activité d'enrichissement d'uranium. Bien que Téhéran l'ait toujours démenti, l'Iran est soupçonné de ne pas poursuivre un programme nucléaire uniquement civil, mais de chercher à se doter de l'arme nucléaire. Les services de Solana ont préparé pour les ministres un document envisageant des interdictions de visa, mais aussi des mesures concrètes en matière de "diplomatie publique et de médias", a indiqué une source diplomatique européenne. Une autre source a souligné que ce document était "théorique" et destiné à "faire réfléchir les 25". _________________________ «Les Etats-Unis recevront un coup pour chaque acte hostile» Le chef de l'état-major de l'armée iranienne, le général Abdolrahim Moussavi, a déclaré hier que les Etats-Unis recevront un coup pour chaque acte hostile, a rapporté l'agence Isna. "Nous sommes certains que les ennemis recevront un coup pour chaque acte (hostile). Si l'ennemi était lucide il ne commencerait pas d'attaque militaire", a déclaré Moussavi. "Nous connaissons la nature des Etats-Unis et nous suveillons les agissements de l'ennemi", a-t-il ajouté. L'Iran a dénoncé dimanche "une guerre psychologique" des Etats-Unis après les informations de la presse affirmant que l'Administration américaine étudiait l'option de frappes militaires, notamment l'utilisation de charges nucléaires, contre le programme nucléaire iranien.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com