Energie propre et gratuite : Vers l’installation de 50.000 m2 de capteurs solaires





12 millions $ pour le projet 27000 m2 pour les hôtels Grâce à un programme initié par le PNUD et coordonné par les départements intéressés par la maîtrise de l’énergie, une surface globale avoisinant les 50.000 m2 de capteurs solaires sera installée dans les nouveaux logements ainsi que dans les hôtels. L’objectif est de diffuser au maximum la technique des chauffe-eau solaires. Question de consommer une énergie propre ... et gratuite ! Tunis - Le Quotidien La Tunisie est un pays fort ensoleillé. Son climat lui offre de très grandes potentialités d’exploitation de l’énergie solaire. C’est pourquoi le cap a été mis sur la promotion des équipements de chauffage solaire. Outre les divers programmes mis en œuvre pour encourager les ménages à opter pour les chauffe-eau solaires (et ce, à travers le recours aux mécanismes de subvention offrant des exonérations sur le prix d’achat des chauffe-eau allant jusqu’à 35%), d’autres projets sont programmés dans le même domaine. * Chasse aux foyers énergétivores Dans le cadre d’un porte-feuille de projets visant à développer les énergies propres, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), en coordination avec les structures des ministères concernés, prévoit la réalisation de deux projets de diffusion des chauffe-eau solaires dans le secteur résidentiel et hôtelier, deux des secteurs les plus énergétivores du pays. Le premier projet concerne l’installation des chauffe-eau solaires dans les nouvelles habitations individuelles et semi-collectives. Ce projet vise l’équipement en chauffe-eau solaires de plus de 10 mille ménages sur une période de 3 ans. Grâce aux différents avantages fiscaux et aides prévus par la loi sur la maîtrise de l’énergie, ce projet permettra d’installer un parc d’environ 25000 m2 de capteurs solaires. L’idée principale quant aux financement de ces installations est d’intégrer leur coût dans celui de la construction des habitations qui sera financé par le biais des crédits logement. Ces installations, une fois devenues opérationnellesn permettront d’économiser environ 25 KTEP tout au long de la durée de vie du projet. Le coût de ce projet est évalué dans la fiche technique faite par le PNUD à près de 12 millions de Dollars US. * Une faiblesse du secteur hôtelier Pour ce qui est du deuxième projet, il concerne, quant à lui, le secteur hôtelier. Toujours élaboré dans le cadre du Programme du PNUD pour le développement des énergies propres, ledit projet vise à diffuser à une plus grande envergure les chauffe-eau solaires dans les unités hôtelières. Les études faites dans le cadre de la préparation de ce projet ont fait ressortir en effet que les chauffe-eau solaires demeurent trop sous-exploités dans le secteur touristique. Le marché de ces capteurs d’énergie solaire est nettement dominé par le segment résidentiel qui constitue, d’après les estimations, pas moins de 80% du parc installé. Le projet visant à exploiter le secteur des hôtels fixe l’objectif d’équiper un nombre d’hôtels équivalent à 30 mille lits sur une période de 3 ans. La surface globale de capteurs solaires qui sera installée par le biais de ce projet devra atteindre, d’après les prévisions, plus de 27000 m2. Le coût de ce projet avoisinera les 12 milliards de millimes. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com