STEG : La centrale de Ghannouch opérationnelle à partir de 2009





Considérée comme un des plus importants projets de la STEG durant la prochaine étape, la nouvelle centrale de Ghannouch à Gabès devrait permettre à la société de répondre au mieux aux besoins énergétiques du pays. Son entrée en service est prévue en 2009. Tunis-Le Quotidien Dans le cadre de son programme d’équipement en moyens de production d’énergie électrique, la STEG a lancé depuis quelques temps son projet de réalisation d’une nouvelle centrale de base à cycle combiné dans la région de Ghannouch à Gabès. La taille et l’emplacement de cette centrale ont été déterminés par la société suivant un programme de calcul qui intègre aussi bien le besoin en puissance selon le taux de croissance de la demande annuelle et l’équilibre du réseau de transport de l’énergie. La puissance nécessaire pour répondre à cette demande future est fixée à près de 400 MW. La nouvelle centrale à cycle combiné sera implantée sur le site même de l’ancienne centrale thermique à Ghannouch qui renferme plusieurs commodités, en l’occurrence, les ouvrages d’amenée et de rejet d’eau de mer déjà réalisés et le personnel expérimenté pour l’encadrement des nouvelles recrues... Les moyens de production du type centrales à cycle combiné présentent de multiples avantages économiques par rapport aux centrales thermiques vapeurs classiques,tant au niveau de l'investissement qu’au niveau de la faible consommation spécifique qui répond entre autres aux orientations de l’Etat en matière de maîtrise de l’énergie. Le choix du cycle combiné comme moyen de production retenu pour cette centrale est appuyé aussi par l’usage du gaz naturel comme combustible principal. Compte tenu des modèles et des licences de fabrication des turbines à gaz de grande taille, le marché des cycles combinés présente plusieurs configurations, entre autres, les cycles combinés multi-arbres, les cycles mono ou bi-arbres... L’analyse réalisée dans le cadre de la définition du programme d’équipement de la STEG pour les trente prochaines années, a retenu le cycle combiné mono-arbre comme une solution optimale pour ce projet de la nouvelle centrale de Ghannouch. Selon les études de la STEG, les premières réalisations des centrales à cycle combiné mono-arbre datent de 1992. Leur développement a été accéléré ces dernières années compte tenu des avantages qu’elles offrent. L’entrée en service de cette nouvelle centrale prévue en2009, permettra à la STEG de répondre à la demande en électricité, qui devrait se développer davantage dans les prochaines années, ainsi que de maintenir l’équilibre de la production de l’énergie électrique entre les régions. Dans ce même contexte, la société compte développer la production de sa centrale éolienne située à Sidi Daoud, et construire même de nouvelles centrales éoliennes dans d’autres régions du pays, et ce, dans le cadre plus général de la promotion des énergies renouvelables. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com