PSL : Le Comité préparatoire du congrès extraordinaire persiste et signe





Tunis - Le Quotidien Le torchon brûle encore et toujours entre M. Mounir Béji, président du Parti Social Libéral (PSL), et le Comité préparatoire du congrès extraordinaire du parti composé de sept membres du Bureau politique et de quatre militants exclus précédemment. Dans un communiqué publié hier, le Comité préparatoire du congrès extraordinaire a annoncé que les candidatures au Bureau politique et au poste de secrétaire général s’ouvrent à partir d’aujourd’hui jusqu’au 29 avril. Le Comité a réaffirmé également son attachement à la tenue du congrès extraordinaire les 13 et 14 mai prochain à Tunis pour «sceller la réconciliation entre les libéraux tunisiens». Le communiqué met l’accent par ailleurs, sur l’appui considérable dont bénéficie le «courant réformateur» de la part de huit fédérations du parti (Sfax, La Manouba, Tunis, la banlieue Nord, Mahdia, Gafsa, le Kef et Sfax-Nord, des représentants du PSL au sein des Conseils municipaux et régionaux et de nombreux militants. Les «réformateurs» ont indiqué dans un communiqué publié le 7 avril que la majorité des membres du Bureau politique - sept sur onze - a décidé la création d’un Comité préparatoire du congrès extraordinaire et la suspension de l’exclusion à l’encontre des militants exclus précédemment ainsi que le retrait de confiance de M. Mounir Béji. Ce dernier n’a pas tardé à réagir en convoquant une réunion du Comité supérieur du parti - une structure qui n’existe pas selon les statuts du PSL et son règlement intérieur - qui a décidé d’exclure les sept «putschistes» et de reconnaître la «légitimité» du président du parti. Toujours est-il que tous les indices portent à croire que le dernier mot reviendra au «courant réformateur» au sein de l’unique formation d’obédience libérale en Tunisie. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com