La fiancée violée sous les yeux de son futur mari





Tunis - Le Quotidien Par ces températures qui avoisinent les trente degrés l’envie d’aller faire un petit tour à la campagne séduit plus d’un. Les amoureux sont les plus sensibles à cette idée. Car, il n’y a pas mieux que la nature pour oxygéner les cœurs et épicer les sentiments. Encore faut-il être à l’abri des mauvaises surprises... D’habitude lorsqu’il voulait lui faire plaisir, il l’emmenait dîner à Hammamet où à Sousse. Il arrive qu’ils terminent la soirée dans une boîte de nuit avant de replonger à l’aube, dans un bol de lablabi. Jusque là, tout allait bien. Ils menaient une vie de fiancés, tout à fait ordinaire au grand bonheur de leurs parents respectifs qui s’impatientent de les voir convoler en justes noces. Mais à chaque chose, son temps. Les deux tourtereaux préféraient tout d’abord, s’assurer une bonne assise financière pour pouvoir négocier la vie conjugale en toute quiétude. Alors, des deux côtés, on travaille dans l’appartement qu’ils ont acheté ensemble. N’empêche, que comme tous leurs aînés, ils arrivent à épargner des petites sommes pour financer des sorties du week-end. Justement en fin de semaine dernière, ils ont décidé de changer de destination. Printemps oblige, ils ont opté pour la campagne. Du coup, le fiancé a emprunté la voiture de son père avant de passer prendre sa dulcinée et prendre la route de Bizerte. Longer la côte nord du pays est un véritable plaisir par ce mois d’avril alors que la température avoisine les trente degrés. En tenue de ville, les deux tourtereaux ont choisi une forêt qui donne sur la mer pour se reposer. Alors, il gara la voiture et prit sa dulcinée dans ses bras. Le temps d’un bisou, et c’est un intrus qui a jailli d’on ne sait où. Il s’attaqua, en premier au fiancé. Il lui asséna plusieurs coups de poing et réussit en un laps de temps très court à le neutraliser. Il s’empara ensuite de la fiancée qu’il conduit à l’intérieur de la forêt où il abusa d’elle. Il quitta alors, les lieux comme si de rien n’était. Entre-temps, le fiancé retrouve ses esprits et se pressa à aller demander de l’aide aux agents de l’ordre. Certes, on a pu sauver la jeune fille mais son bourreau court toujours dans la nature. Son arrestation ne saurait tarder. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com