L1 (26ème J.) : C’est un loyal C.S.S. qui en a décidé!





Le CSS est-il devenu, d’un seul coup, un bourreau? Les Sfaxiens viennent en effet de signer le certificat de relégation aussi bien pour la JSK à Kairouan que pour JS à Jendouba. Mais, on ne peut leur en vouloir, car, enfin de compte, chacun a eu ce qu’il méritait. Pour revenir à cette ultime ronde du championnat 2005-2006, on a eu droit, à Sousse à un beau spectacle entre le champion et son dauphin. Il y a eu certes beaucoup d’absences, surtout du côté espérantiste, mais on a joué -une fois n’est pas coutume- sans calculs et surtout sans animosité. L’Etoile a eu ce qu’elle voulait, une victoire pour le prestige, alors que l’Espérance était encore en train de fêter son titre. * Aucune victime, mais… C’est donc le bas du tableau qui a constitué l’attraction de la journée. La JSK ne pouvait espérer qu’un superbe miracle qui ne s’est pas produit. Elle a quitté l’élite en laissant de bonnes impressions à Gafsa. Pour leur part, le CAB, l’EOGK et JS se sont livrés une bataille à distance et, contre toute attente, aucun de ces trois clubs n’était arrivé à s’imposer, même pas les Jendoubiens qui évoluaient à domicile. On s’interrogera longtemps sur le comportement tout à fait honorable du CSS qui s’est déplacé à Jendouba avec l’espoir de rentrer avec trois points et pourquoi pas de coiffer au poteau le CA pour la troisième place. Logiquement, les gars de JS ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes car ils ont fait le plus dur à un moment très important pour espérer sauver leur peau, n’ont pu tenir longtemps. La volonté y était, mais la manière l’était moins car la pression et la course contre la montre ont eu raison de la hargne des Nordistes. Pendant ce temps-là, le suspense planait encore à El Menzah et au Zouiten. Nous pouvons toujours nous interroger sur le comportement du CA et du ST appelés à jouer le rôle d’arbitre. la réponse n’a pas tardé à El Menzah avec le but de Agrebi qui a libéré l’EOGK. A deux kilomètres de là, le CAB dominait un pâle ST sans, toutefois, parvenir à marquer. Avec un tel scénario, JS était condamnée à vaincre, mais elle avait en face un adversaire qui ne voulait rien lâcher. Il faut dire, aussi, que le CSS était dans une situation similaire à celle de l’USM il y a deux semaines. Les Monastiriens ont battu l’EST et on leur «exigeait» de faire autant avec l’ESS. De même, le CSS a battu la JSK à domicile et n’avait qu’à refaire le coup à Jendouba pour mériter la palme du fair-play. Les Sfaxiens y sont parvenus avec un nul qui condamne leur adversaire du jour et qui fait le bonheur des autres menacés. Le CAB a, ainsi, pu se contenter d’un nul très précieux et a pu sauver sa peau in extremis, alors que l’EOGK a encaissé un but en fin de match et a dû trembler pendant quelques minutes, le temps que le match de Jendouba livre son verdict. Peut-on dire que ce verdict a été équilibré, juste et logique? Pour les quatre clubs menacés, toute issue était juste et méritée car ils ont longtemps joué avec le feu et ils sont demeurés à la merci d’un but encaissé ou marqué. Le CAB et l’EOGK l’ont échappé belle cette fois-ci alors que JS et la JSK n’ont pu tenir le coup. Par contre, rappelons que l’ES Zarzis, très critiquée ces derniers temps, a pu arracher la sixième place au classement, ce qui n’est pas une mince affaire, alors que le derby banlieusard ASM - CSHL n’a pas livré de vainqueur. Place à présent aux trois tours restants de la Coupe de Tunisie où la logique sera peut-être moins respectée. Pour une saison qui n’a pas manqué de suspense, la Coupe sera la cerise sur le gâteau avec des clubs désireux de sauver leur saison, en attendant des moments encore plus importants au… Mondial. Kamel ZAIEM ____________________________ Buteurs Letifi le goaleador Avec 16 buts, Amine Letifi a été sacré meilleur buteur de la L1. Le Sang et Or devance le Camerounais Yves - Jupiter Nguangué (CSHL) et le Cap-Verdien Emmanuel Gelson Silva (ESS) qui ont marqué chacun 10 buts.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com