J.S – C.S.S (1-1) : Triste épilogue!





Dommage pour toute la région du Nord-Ouest! Son représentant en championnat de la L1, Jendouba Sports n’a pu sauver sa peau. Il accompagne ainsi la JSK et rétrograde en L2. Triste verdict. La parité contre le CSS pour le compte de l’ultime journée de l’actuel exercice s’est avérée insuffisante, voire lourde de conséquences en raison des résultats enregistrés dans les autres rencontres où les concurrents directs menacés de relégation (le CAB et l’EOGK) sont parvenus à tenir en échec les équipes dites arbitres et assurer par là leur maintien en Nationale A. Pourtant et au cours de la première période, les choses ont bien fonctionné pour les «Rouge et Noir». Après une occasion en or ratée par Boujelbène qui tira de peu à côté, Soltani obtint dès la (5’) un penalty mal tiré, malheureusement, par le revenant Mohamed Laâbidi. Bien qu’ils aient raté une belle opportunité d’ouverture du score, les camarades de Ben Othman n’ont pas baissé les bras. Ils multiplièrent leurs assauts, se donnèrent à fond et parvinrent grâce à leur hargne et surtout leur engagement à inscrire le premier but de la partie par l’intermédiaire de Kaïes Ben Chaâbane qui exploita à bon escient un joli centrage de Laâbidi pour monter plus haut que les défenseurs et loger, de la tête, le cuir dans les bois gardés par l’excellent Jaouachi (31’). Auparavant, le keeper sfaxien se distingua en faisant appel à toute sa classe pour priver les locaux de deux buts certains (26’ suite à un tir puissant de Monéro et 28’ devant Soltani). Les Sfaxiens développèrent après le but un jeu plus réfléchi et plus fluide. Ce qui leur permit à 3’ de la fin de la 1ère mi-temps d’égaliser par l’intermédiaire de Hamza Younès qui hérita d’un flottement au niveau de l’axe central pour remettre les pendules à l’heure. En seconde période, les camarades de B. Othman ont instauré une légère domination territoriale et ce fut la précipitation de certains joueurs qui les empêcha d’inscrire le but libérateur. Que d’occasions perdues et que de maladresses: 60’ Soltani fut carrément poussé par B. Messaoud et l’arbitre ferma les yeux sur un penalty flagrant. 70’ Torkhani de la tête, tire sur le poteau droit. 89’ Mechergui sauva in extremis sur la ligne fatidique. Les locaux luttaient becs et ongles afin de concrétiser, mais sans résultat. Les Sfaxiens, eux, avaient surtout inquiété par le biais de contres très dangereux. Ils ont joué franchement et honnêtement le jeu dans le respect total de l’éthique sportive. Ils créèrent à maintes reprises le danger, et auraient pu doubler la mise. Au coup de sifflet à la 93’ de l’arbitre Slim Jdidi, on assista à une fin en queue de poisson sur le terrain, mais que d’émotions dans les gardiens. On pleurait, on sanglotait et on criait et pour cause. JS n’est pas parvenue à sortir la tête de l’eau. Totalement deçà, le pauvre public quitta le stade dans un état des plus déplorables… abattu. C’en est fini à présent pour les Rossoneri qui évolueront la saison prochaine en L2, mais ce qu’il faut signaler avec toute objectivité, c’est que le mauvais arbitrage a largement contribué dans cette descente aux enfers des Rouge et Noir. Dommage! * Formations - JS: Ghodhbani, Tissaoui, Monéro, Ben Chaâbane, Torkhani, Laâbidi, Sanogo, Gharbi (Ayari), Ben Khaled (Mejri), Ben Othman, Soltani (Arfaoui). - CSS: Jaouachi, Haj Messaoud, Ben Amor, Mechergui, Abdi, Mrabet, Boujelbène, Nafti, Kadri (Khamassi), Younès, Givaldo (Sghaïer). Houcine HAJJI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com