Tunis Un père accusé par son fils de lui avoir dérobé 60 MD





L’affaire présente aurait été une simple histoire d’abus de confiance. N’eussent été les liens unissant le plaignant et le suspect. Il s’agit en effet, d’un père accusé par son fils de lui avoir soutiré la somme de soixante mille dinars. Tunis-Le Quotidien Le plaignant, un de nos compatriotes résidant dans un pays européen, s’est rendu dans un poste de police de la capitale pour porter plainte à l’encontre de son propre père, l’accusant de lui avoir dérobé la somme de soixante mille dinars. Dans sa déposition, le fiston a informé les enquêteurs que, depuis 1991, il s’est installé en Italie avant de déménager en France. Tout au long de cette période, il envoyait de l’argent à son père qui devait l’investir dans l’immobilier. Au passage, notre jeune immigré est devenu propriétaire de vingt trois appartements. Le père encaissait ainsi tous les mois les loyers jusqu’au jour où son fils lui a demandé des comptes. Coup de théâtre, le comptable a découvert un trou de soixante mille dinars. Interrogé, le père a nié en être le responsable. Du coup, son fils a décidé d’aller porter plainte à son encontre. Condamné à deux ans de prison par contumace, le père a interjeté appel. L’affaire a été dès lors examinée de nouveau. Cette fois-ci, le père s’est présenté devant la Cour accompagné de son avocat. Il a, une seconde fois, rejeté les accusations portées contre lui. Il fut appuyé par son avocat qui s’est interrogé sur la fiabilité des faits reprochés à son client d’autant que le plaignant s’est basé sur des rumeurs pour accuser son père d’avoir détourné l’argent provenant des loyers alors que les appartements n’ont jamais été occupés par qui que ce soit et à n’importe quel titre. Après quoi, la Cour s’est retirée pour délibérer. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com