C.S.S. – E.S.S. : Sous haute tension





L1 (19ème J. - Match retard) - Stade Mhiri de Sfax (15h00) - Différé TV T7 à 18h50 __________ Dans le camp sfaxien : Sous haute tension La victoire du CSS face à l’ASFNIS du Niger a donné une bouffée d’oxygène à la famille clubiste. Le match d’aujourd’hui face à l’ESS sera décisif et constituera un test sérieux pour les coéquipiers de Jaouachi sachant qu’une défaite ou un nul compromettrait sérieusement les chances du CSS dans la conquête du titre. Decastel et son adjoint Ghazi Ghraïri ont mis tout en œuvre pour assurer les conditions de réussite sur les plans tactico-techniques. Afin de préparer au mieux ce rendez-vous, tous les joueurs sfaxiens ont repris les entraînements à partir de lundi dernier à l’exception de Kouassy et M’rabet (blessés). Ceci dit le CSS nourrie de légitimes ambitions surtout que l’équipe a retrouvé sa verve et a renoué avec le succès (après la victoire face à l’ASFNIS) ce qui démontre que le CSS est en passe de retrouver sa vigueur et de défendre ses chances pour l’octroi du titre. «Les Etoilés ne seront pas de leur côté faciles à manier du fait que les deux équipes ont le même objectif à savoir rester au contact du leader. Par conséquent l’équipe la plus concentrée et qui maîtrisera mieux son sujet sera la plus proche de la victoire, on s’attend donc à une partie très disputée entre deux équipes qui se connaissent et dont le mot d’ordre commun sera la victoire et rien que la victoire», nous a déclaré l’entraîneur adjoint Ghazi Ghraïri. Comme signalé plus haut, la formation sfaxienne sera amputée des services de deux pièces maîtresses contre l’ESS, il s’agit de l’Ivoirien Blaise Kouassy, la révélation de cette saison qui a reçu un coup de coude au cours du dernier match au Niger et son état de santé nécessaire une semaine de repos. Le second absent n’est autre que le jocker de l’équipe Haythem M’rabet qui a contracté une blessure et déclarera forfait face aux étoilés. * Formation probable Jaouachi, Haj Messaoud, Gharbi, Abdi, Mardassi, Boujelbène, Achoula, Sghaïer, Nafti, Essefi, Younès. Noureddine BACCOUCHE ________________ Amir Haj Messaoud : «Tout tenter pour réussir» Le CSS abat aujourd’hui une carte importante dans la course au titre, Amir Haj Messaoud en est conscient. * Dans quel état d’esprit abordez-vous le match d’aujourd’hui contre l’ESS ? C’est un match à 6 points, nous n’avons pas le choix face à l’ESS, nous sommes en effet, dans l’obligation de gagner pour nous réconcilier avec nous-mêmes et avec nos supporters et surtout confirmer notre regain de forme après la victoire acquise contre l’ASFNIS du Niger. Tous les joueurs sont animés d’un extraordinaire état d’esprit et sont décidés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour arracher les trois points de la victoire même si la concrétisation, nous fait parfois défaut. J’espère qu’avec le retour en forme de Essefi, nous retrouverons le chemin du filet et par conséquent l’efficacité. * Comment se présente ce classique du football tunisien ? Les deux équipes pratiquent un football moderne, le spectacle est donc garanti, eu égard aux potentialités dont dispose chacun des deux antagonistes. * Pensez-vous que l’application tactique sera décisive lors de ce classique qui réunit deux équipes composées de joueurs talentueux? Il est vrai que l’application tactique est importante, mais je pense que dans ce match, seul le résultat prime et le destin de la rencontre pourrait se jouer sur un simple détail. Il faudra donc tout tenter pour réussir une seule idée qui nous hante aujourd’hui c’est de sortir vainqueur et de se racheter pour demeurer en course pour le titre. N.B. _____________________________ Dans le camp étoilé : Seule la victoire sera belle! Ce n’est un secret pour personne, l’Etoile Sportive du Sahel se rend à Sfax avec la ferme intention d’engranger les trois points de la victoire pour rester dans le sillage du leader de la compétition. Les difficultés connues lors de la trêve nées essentiellement d’une gestion approximative du temps et de l’effectif doivent inciter les joueurs à redoubler d’efforts pour ne pas lâcher prise à une étape cruciale de la compétition et garder le contact en attendant la confrontation directe avec l’EST qui pourrait être décisive pour l’octroi du titre. Mais d’ici-là, bien des choses pourraient se produire et le staff technique n’aura de soucis que de sauvegarder le statut de l’équipe en s’appliquant de la meilleure manière pour que les coéquipiers de Zouaghi puissent honorer leurs engagements jusqu’au bout. * Changements en vue? Le départ de Chaker Zouaghi, le recrutement de Mehdi Mériah et d'Ogunbiyi obligent l’entraîneur Bazdarevic à recomposer son équipe. De même que l’indisponibilité de Seïf Ghézal et de Gelson Silva doit permettre à d’autres éléments d’aspirer à une place de titulaires. Le compartiment défensif ne pose logiquement pas de problèmes au staff technique même si le gardien Austin relève d’une légère blessure à un muscle récalcitrant. L’absence de Seïf Ghézal sera palliée par Mejdi B. Mohamed, un garçon très autoritaire dans son poste et imbattable dans le jeu aérien. Il faudra aussi signaler la “première” de Mehdi Mériah sous les couleurs étoilées qui semble très utile tant dans le rôle défensif que par ses montées offensives. L’entre jeu verra la titularisation de Mejdi Traoui dans le rôle de deuxième pivot aux côtés d’Ahmed Hammi. La seule incertitude concerne le Béninois Ogunbiyi, le transfuge d’Enyemba qui pourrait faire une apparition en cours du jeu. Dans ce cas, Bazdarevic omettra d’user de toutes ses cartes au moment où seule la victoire est recherchée d’autant aussi que la contrainte du nombre de joueurs étrangers n’est pas à l’ordre du jour. Faut-il en profiter pour conférer à l’équipe un aspect beaucoup plus offensif en alignant d’entrée Ogunbiyi? Seul Bazdarevic pourra répondre à la question. Mais il semble aussi que l’entraîneur étoilé est plutôt enclin à la prudence tout en cherchant à surprendre l’adversaire. Une approche pas tout à fait dans les traditions huit fois décennales de l’équipe étoilée. Quoiqu’il en soit, l’essentiel est de jouer toutes ses chances dans ce classique CSS - ESS qui a de tout temps emballé les galeries respectives. * Formation probable : Austin, Ben Mohamed, Sellami, Zouaghi, Frej, Mériah, Hammi, Traoui, Bokri, Chikhaoui, Opara. Mounir EL GAIED ________________ Kaïs Zouaghi : «Jouer pour les 3 points» Le capitaine étoilé est conscient des difficultés qui attendent l’ESS aujourd’hui. Il est aussi conscient que seule la victoire sera belle. * Quel état des lieux faites-vous avant cette rencontre CSS - ESS? Il n’y a rien de particulier à signaler sauf que l’équipe enregistre encore des absences. Nous avons continué à travailler dans la sérénité et nous sommes prêts à bien gérer ce qui reste à jouer de la compétition. * Comment ceci? Je ne vous cache pas que notre équipe est décidée à aller jusqu’au bout de ses intentions. C’est la mission d’une équipe appelée à jouer constamment les premiers rôles. * Le CSS veut réduire l’écart qui le sépare de l’EST et de l’Etoile… Mais l’Etoile ne voudra pas aussi lâcher quoique ce soit à ses adversaires. Nous tenterons tout à l’heure à dissuader les Sfaxiens de leur objectif. * Quels sont vos arguments du jeu à faire valoir? Le jeu collectif est l’atout n°1 de l’Etoile. Nous ferons tout pour imposer notre jeu. Ce sera certes dur mais nous demeurons capables d’atteindre l’objectif. * Lequel? Bien entendu celui de la victoire. M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com