Conseil Supérieur de la Communication : Le débat sur la mise à niveau des médias continue…





Des rapports sectoriels sur la situation de la presse écrite, audiovisuelle et électronique seront au centre de la troisième session ordinaire du Conseil supérieur de la Communication qui se tient aujourd’hui à Tunis. Tunis - Le Quotidien Le chantier de la mise à niveau des médias tunisiens prend une tournure sérieuse. Le Conseil supérieur de la Communication (CSC) dans sa composition élargie englobant des représentants des partis politiques et de la société civile tient aujourd'hui dans son nouveau siège sis à Mutuelleville sa troisième session ordinaire pour examiner des rapports sectoriels sur l’état des lieux de la presse écrite, électronique et audiovisuelle. Ces rapports sectoriels ont été élaborés par trois groupes de travail constitués afin de mieux cerner les faiblesses dont souffre chaque secteur médiatique et approfondir le débat sur ses perspectives d’évolution. Le rapport élaboré par le groupe de travail chargé de la presse écrite composé de MM. Mohamed Hamdène, Slaheddine Toukabri, Hédi Mechri, Faouzi Bouzayène, Hichem Hajji et Mohamed Mahjoub porte essentiellement sur la révision des critères d’octroi des autorisations des journaux, l’amélioration des conditions de travail des journalistes, le respect de la déontologie du métier, la révision des procédures d’octroi de la publicité publique et la représentativité des hommes de médias dans la perspective de la création d’une Union des journalistes tunisiens. MM. Moëz Souabni, Mohamed Gontara et Elyès Ben Marzouk, membres du groupe de travail chargé de la presse électronique, s’intéressent dans leur rapport à l’assouplissement des procédures de création des journaux électroniques ainsi qu’aux conditions de décollage de ce secteur en Tunisie. Composé de Mme Amna Soula et de MM. Noureddine Boutar, Mohamed Ben Ezzeddine, Abderrahman Kraïem et Laroussi Nalouti, le troisième groupe de travail chargé du secteur audiovisuel met l’accent dans son rapport sur la nécessité de moderniser les équipements, d’améliorer les compétences humaines au sein des médias audiovisuels et de convertir chaînes télévisées et radios au pluralisme. * Visites Chapeautés par le groupe de travail des missions du Conseil dirigé par M. Youssef Alouane, président du CSC, les trois groupes de travail, qui tiennent des réunions hebdomadaires, envisagent de poursuivre leurs visites aux institutions de presse après avoir visité la chaîne de télévision privée Hannibal et l’Institut de presse et des Sciences de l’information. Le CSC est appelé à présenter des rapports détaillés sur l’état des lieux et les perspectives d’évolution de la presse tunisienne au ministère de la Communication et des relations avec la Chambre des députés et la Chambre des conseillers, cheville ouvrière de la mise à niveau annoncée des médias tunisiens. Une stratégie de mise à niveau des médias a été mise en place depuis plusieurs mois. De nombreuses réformes ont été déjà entreprises. Au cours des derniers mois plusieurs séances plénières tenues à la Chambre des députés ont été marquées par un débat chaud sur la situation peu envieuse du paysage médiatique. Des députés du RCD et de l’opposition ont fustigé à maintes reprises «la langue de bois des médias tunisiens, l’autocensure et les mauvaises conditions de travail des journalistes». Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com