Dialogue des religions : Quand la Russie donne l’exemple…





Comment promouvoir davantage le dialogue entre l’islam et le christianisme au moment où l’affaire des caricatures controversées du Prophète Mohamed sont sous les feux de rampe de l’actualité ? Nikola Inazarov, directeur du Centre Culturel russe, a tenté, mercredi dernier, d’apporter une réponse à cette question en s’appuyant sur l’expérience russe. «Dialogue des religions au nom de la paix et de la stabilité : christianisme et islam en Russie», tel est le thème de la conférence animée par M. Inazarov et qui entre dans le cadre des activités culturelles du club Pouchkine «La Russie et la Tunisie partagent les mêmes valeurs de dialogue entre les religions. L’exemple de la Chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations en est une illustration parfaite en Tunisie, tandis que le «printemps de Russie» constitue un autre passerelle pour le rapprochement entre l’islam et le christianisme en Russie», souligne d’emblée le conférencier. Et Inazarov d’expliquer que, de par le passé, la Russie a été un exemple de dialogue et d’échanges culturels. L’islam y a connu un rayonnement particulier depuis le 16ème siècle, lequel a duré jusqu’à la révolution bolchevique de 1917. A cette époque là, la Russie comptait pas moins de 7000 mosquées. Entre 1917 et 1943, période fasciste, toutes les religions ont fait l’objet d’une répression sans merci. A l’instar du christianisme et du judaïsme, l’islam n’a pas, non plus, échappé à l’idéologie communiste antireligieuse en Russie. Mais après la défaite des fascistes en 1943, la liberté de culte a été restituée et il y a eu l’instauration d’un pouvoir laïc qui prône la séparation entre la religion et l’Etat et le dialogue entre toutes les croyances. * Liberté de culte A partir 1997, il y a en Russie une loi qui officialise la liberté de culte et accorde aux hommes religieux le droit de participer à la prise de décision par l’Etat. Ainsi, à la célébration de chaque manifestation nationale, une invitation est adressée aux religieux, toutes confessions confondues. Et, à chaque célébration d’une fête religieuse, le gouvernement adresse un message de félicitation à la communauté religieuse concernée. Force est de rappeler que les musulmans constituent de nos jours en Russie une forte communauté de 20 millions d’âmes. Il y existe aussi pas moins de 40 directoires islamiques chargés des affaires de cette communauté. On y compte également pas moins de 1000 associations islamiques et plus de 7000 mosquées selon les statistiques de l’année 2000. La majorité de ces mosquées se situe dans le Caucase au côté d’autres communautés. Ainsi, selon le conférencier, la Russie a trouvé le concept adapté, pour promouvoir le dialogue des religions en s’appuyant sur l’exemplarité de la cohabitation entre musulmans et chrétiens dans ces différentes régions. Membre de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), la Russie milite actuellement pour pouvoir prendre part, en qualité de membre permanent, à l’Organisation des Etats Arabes. Elle refuse toute confusion entre islam et terrorisme et se déploie énergiquement pour un réel dialogue entre islam et christianisme. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com