Handball Nationale A : L’Etoile et l’Espérance se détachent





La journée des derbies s’est déroulée presque dans l’anonymat mis à part celui de la capitale où il y avait près de deux mille spectateurs. Car en la programmant, en milieu de semaine, la FTHB n’a pas rendu service, surtout à ceux qui recevaient leurs adversaires. Cette 15ème journée a amené avec elle à la fois son lot de surprises et son lot de confirmation. Dans le chapitre des surprises, la performance du stade de Mida mérite d’être relevée. Après son forfait incompréhensible de la Coupe de Tunisie, les Midistes sont allés chercher une précieuse victoire à Sayada. Les Cap-Bonais avaient mené durant la première période qu’il avaient clôturée avec 8 buts d’avance 9-17. Les locaux se lancèrent alors dans une folle course-poursuite et revinrent à un but d’écart 21-22 mais durent finalement s’incliner 24-26 face à un SSM qui les rejoint au classement. La seconde surprise est la large victoire du Stade Nabeulien devant une AS-Handball de l’Ariana en nette perte de vitesse. Les Arianais menés 12-9 à la mi-temps s’écroulèrent à la reprise pour finir à 12 buts des Nabeuliens qui se rebiffent après leur élimination en Coupe. * Le leader sans forcer Chapitre confirmation, ou retiendra l’écrasante victoire de l’Etoile qui a atomisé un Makarem de Mahdia encore tendre. Le leader du championnat l’a en effet facilement emporté 31/19. Il sera difficile de déloger les hommes de Aqqab de leur place. A Grombalia, l’AS Hammamet rencontrait des Mokninois en grande forme. Les hommes de Riadh Sanaa vont bien résister en première période, ne se laissant distancer que d’un petit but 14-13 en faveur des Cap-Bonais. Cependant, à la reprise, ces derniers creusèrent l’écart face à des Mokninois quelque peu fatigués et finirent par l’emporter 31-27. * La maîtrise de l’EST Le derby de la capitale fut grosso modo d’un niveau assez moyen. Car l’Espérance, sous l’impulsion de Harakati et Bousnina, allait commencer sur les chapeaux de roue pour mener rapidement au score 3-1 puis 7-1. Puis soudainement les “Sang et Or” semblèrent perdre leur lucidité et leur concentration permettant aux hommes de Hafedh Zouabi de réagir grâce surtout au métier et au talent de Maher Kraïem, le meilleur clubiste (7-5). Cependant, avec Wassim Helal qui se réveilla dans sa cage, l’Espérance reprit quatre buts d’avance 9-5 mais Madi, Ajroudi et Kraïem égalisèrent 9-9 grâce à une meilleure concentration en défense et plus d’efficacité en attaque (23’). La fin de la mi-temps va rester équilibrée jusqu’à la dernière seconde qui vit Bousnina donner un avantage d’un but à l’Espérance 12-11. En seconde mi-temps, avec Selim Zheni dans les bois, l’Espérance va redémarrer fort pour creuser de nouveau l’écart 16-12 grâce notamment à Jerou au poste de demi-centre à la place de Tutic blessé à l’arcade sourcilière et à Touatit qui trompa à plusieurs reprises la vigilance de la défense clubiste. Il faut dire que du côté des joueurs de Bab Jedid, la sortie d’Ante, victime d’un claquage, et la prestation médiocre de Hamdi Missaoui et de Driss Drissi les deux gardiens, ont pesé lourd. A partitr de là, les “Sang et Or” vont gérer leur avantage qu’ils portèrent jusqu’à sept buts 25-18 et 26-19 et seul Ali Madi, côté clubiste, et Kraïem évoluaient à leur niveau et essayaient de rivaliser avec l’EST. En fin de match, l’Espérance se relâcha permettant au CA de réduire la marque à trois buts au coup de sifflet final de l’excellente paire arbitrale française composée du duo Thierry Dentz et Denis Riebel Les buteurs du match sont : - EST : Harakati et Bousnina 8 buts, Jerou 4 buts, Touati 3 buts, Settari et Tutic 2 buts, Gatfi, 1 but. - CA. : Kraiem et Madi 7 buts, Jebara 4 buts, B. Hassine et Ajroudi 2 buts, Messaoudi, Mahmoudi et Hammed 1 but. Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com