Basket Play-out (3ème J.) : L’E.O.G.K., dos au mur





Hormis le CSHS qui, malgré toute sa bonne volonté, continue de faire de la simple figuration, les cinq autres équipes se livrent une lutte impitoyable pour éviter cette funeste avant-dernière place. Dans cet ordre d’idées, l’EOGK, inattendue lanterne rouge, abat une carte capitale, face à la DSG. Qui l’aurait cru? L’EOGK fermant la marche du play-out, après deux journées? Abandonnée à son triste et cruel sort, en butte à des problèmes de tout acabit, la jeune formation goulettoise doit, pour l’heure, faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ceux qui sont présentement impliqués dans cette galère se doivent de resserrer leurs rangs et d’être solidaires, en ne songeant qu’à sauver le club, en attendant des jours meilleurs. Face à l’un des co-leaders actuels, la DSG, tout doit converger vers un seul dessein, à savoir la victoire. C’est qu’en cas d’un malencontreux faux pas, le doute s’installerait, avec toutes les retombées dommageables qui en découleraient. Les Grombaliens, de leur côté, auront un atout-maître, à savoir la sérénité qui pourrait leur permettre de contrôler les débats. Le parquet, seul, tranchera. Les deux autres co-leaders, pour leur part, l’USA ET L’ESR (qui ne doit ce rang qu’au bonus engrangé à la fin de la première phase) en découdront pour la conservation du leadership. Attachants à souhait, les Ansariens sont à même de bousculer sérieusement leurs vis-à-vis radésiens, pas tout à fait rassurants. Enfin, à Mégrine, le CSC, parfaitement rompu aux batailles sans merci du play-out, devraient remplir une simple formalité face à des Hammam-Soussiens qui courent toujours derrière un premier succès, après... 24 journées, les deux phases confondues. W.S.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com