Les jeunes et la richesse : La fin justifie les moyens





Nombre de personnes rêvent d’une vie «five stars». Ils souhaitent avoir de l’argent, beaucoup d’argent. Ils aspirent à une vie confortable et commode. Ce genre de vie ne semble pas déplaire aux jeunes gens. Certains d’entre eux semblent prêts à tout pour faire fortune. Ce constat est-il vrai? Tunis - Le Quotidien L’argent ne fait pas le bonheur... de ceux qui n’en ont pas ! Car par ces temps où règne la matière, l’argent fait courir pas mal de personnes dont les jeunes. Que représente l’argent pour les jeunes? Sont-ils prêts à tout pour s’en procurer ou bien ont-ils dressé des garde-fous moraux qu’ils jurent de ne pas transgresser par principe et pour leur équilibre psychologique? Nawfel Charni, 20 ans, étudiant, rêve de faire fortune. Comment va-t-il réaliser ce rêve? Nawfel s’obstinera à concrétiser des objectifs qu’il s’est déjà fixés. Toutefois, le jeune homme ne compte pas commettre des écarts, ni des erreurs. «Il est tout à fait normal que l’argent fasse rêver. Toute personne ayant un capital considérable se sent par ailleurs, en sécurité. L’argent nous permet d’évoluer et de vivre sans craintes. Il permet aussi de réaliser les rêves. Je pense que je serai prêt à courir certains risques si cela ne va pas à l’encontre de mes principes et si cela ne nécessite pas certaines concessions que je suis incapable de faire. Je ne peux pas, par exemple sacrifier ma famille ou mes croyances. Toutefois, nombre de personnes ont une prédisposition à tout faire pour avoir de l’argent plein les poches. Certes, cela peut être légitime, mais je ne conçois pas en parallèle que l’on se jette dans la gueule du loup pour s’enrichir», dit-il. Marouane Ben Younès, 19 ans, étudiant, ne rêve pas de devenir riche. Le jeune homme a certes besoin d’un capital respectable pour vivre une vie digne, mais son besoin d’avoir de l’argent n’est pas obsessionnel. «Tout extrême peut donner naissance à des problèmes. Nombre de personnes croient à tort que l’argent fait le bonheur. Or trop d’argent me fait peur. L’argent qui fait le bonheur des uns peut faire le malheur des autres. Comment? Parce que certaines personnes prennent la grosse tête et risquent d’oublier certaines nobles valeurs une fois devenues riches. Elles risquent aussi d’être baratinées par les autres. Les faux-semblants, les hypocrites et les personnes artificielles tirent profit de la situation et collent aux basques de ces riches pour vivre une vie mondaine. Du coup, ces «fortunés» ne peuvent plus faire la différence entre les personnes vraies et celles qui jouent la comédie. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, je ne veux pas être riche. Je veux juste avoir de quoi mener une vie digne sans être dans le besoin et c’est amplement suffisant pour moi», dit-il. Mohamed Ali, 20 ans, candidat au bac, partage le même avis. Le jeune homme craint la richesse. «A mon sens, la richesse peut être une source d’ennuis. L’argent est nécessaire pour vivre et nul ne peut prétendre le contraire. Mais en contre partie, la richesse peut faire perdre les pédales. Les uns en font le seul objectif dans la vie et ils se lancent dans la chasse aux trésors à leurs risques et périls, même si en cours de route, ils doivent fouler aux pieds leurs croyances, leurs principes et s’il le faut sacrifier les personnes les plus proches. Je suis contre l’argent facile et contre l’argent illégal. Je veux bâtir ma fortune tout seul, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’étudie sérieusement. Je compte faire partie des lauréats et décrocher un job digne ou encore m’installer pour mon propre compte et réussir à faire une bonne carrière professionnelle. Là, je me sentirai fier de moi et j’éprouverai sûrement un immense plaisir à récolter les fruits de mes efforts. En effet, je suis persuadé qu’un argent obtenu par des moyens détournés ne fait pas le bonheur d’un homme. Il m’arrive maintenant de me débrouiller pour arrondir mes fins de mois. Mes parents me donnent mon argent de poche, chaque début de mois. Pour couvrir mes frais, je grave des C.D, je crée des jeux sur ordinateur... C’est un petit commerce qui m’assure des revenus en plus», dit-il. Ahmed Laâouini, 17 ans, est contrairement aux autres prêt à tout pour devenir riche. «La vie est très complexe et la fin justifie parfois les moyens.Pour pouvoir vivre convenablement, il nous faut beaucoup d’argent. Certaines choses qui se comptaient comme un luxe autrefois, sont considérées aujourd’hui essentielles. Un peu d’argent ne me permettra pas d’avoir ce que je veux. Je veux donc devenir riche et je suis persuadé que l’argent fait le bonheur et je serai prêt à signer un pacte avec le pire de mes ennemis pour y parvenir», dit-il. Abir CHEMLI-OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com