Association des Magistrats Tunisiens : Décrispation… sur fond de cohésion interne retrouvée





La dissension interne qui a déchiré l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) pendant la rentrée judiciaire 2005-2006 n’est plus qu’un mauvais souvenir. Et pour cause... Tunis-Le Quotidien Réuni dimanche dernier à la Soukra, le Conseil national de l’AMT a réitéré «le refus des magistrats de toute instrumentalisation de leur association à des fins inavouées et occultes». Une motion publiée, hier, précise que les travaux du Conseil national se sont déroulés dans une «ambiance positive». C’est que le premier souci de l’AMT consiste désormais à retrouver sa cohésion interne et à se débarrasser définitivement des séquelles des dissensions qui ont émaillé l’année 2005. «Les événements de juillet 2005 ne sont plus qu’un mauvais souvenir. A travers leur participation massive aux travaux de l’Assemblée générale élective du 4 décembre et du Conseil national, les magistrats réaffirment leur attachement à leur association», explique M. Houcine Hadj Messaoud, vice-président de l’AMT. «Certains membres, ajoute M. Hadj Messaoud, n’ont pas pris part aux travaux du Conseil national pour des raisons personnelles. Mais l’écrasante majorité des magistrats placent l’intérêt de la profession et du pays au-dessus de toutes les considérations». La motion rendue publique à l’issue de ce premier Conseil national de l’AMT depuis la tenue de l’Assemblée générale élective du 4 décembre dernier insiste sur «la reconnaissance des magistrats envers le souci permanent du Chef de l’Etat d’assurer aux gens de la profession les meilleures conditions morales et matérielles qui leur permettent de s’acquitter convenablement de leur noble tâche». Les magistrats n’ont pas manqué également d’appeler à revoir les textes régissant la profession à l’instar du statut des magistrats et les textes relatifs au Conseil supérieur de la magistrature. Il a été décidé aussi de constituer une commission pour réfléchir sur la révision de la composition du Bureau exécutif de l’Association et de diversifier les sources de financement de l’amicale des magistrats afin de lui permettre de fournir les meilleures prestations dans le secteur de l’habitat. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com