C.A. – E.S.T. – Flash…Balles





* Attitude Coup de théâtre, côté supporters espérantistes. A l’entrée du stade, les organisateurs ont enlevé tous les gadgets de la «Dakhla» de la galerie espérantiste, pour soi-disant des raisons de sécurité, apparemment, privant ainsi l’enceinte sang et or de son habituel et grandiose spectacle. Un geste inexplicable quand on sait que tout le charme du derby tunisois repose sur cette incomparable manifestation. Cette attitude des organisateurs a poussé les supporters espérantistes à tourner le dos aux banderoles clubistes, lorsque ces derniers les ont déballées. Un geste qui a été suivi par un autre plus grave pour manifester leur protestation. En effet, 10’ avant le début de la rencontre, tous les supporters espérantistes du virage ont déserté leurs places, pour marquer leur mécontentement, mais ils n’ont pas tardé à regagner leur place pour encourager leur équipe. * Premiers Les joueurs espérantistes ont foulé les premiers la pelouse pour s’échauffer, rejoints bien plus tard par leurs homologues clubistes, tout juste 25’ avant le début de la rencontre. * Sans voix Le 1er but espérantiste a complètement assommé la galerie clubiste qui est restée longtemps sans voix. Ce n’est qu’à la vingtième minute de la 2ème mi-temps qu’elle a retrouvé étrangement, de la voix pour encourager son équipe. Un encouragement qui a correspondu avec le réveil clubiste, mais c’était trop tard pour remonter deux buts. * Métier Pas moins de 6 joueurs clubistes, soit plus de la moitié de l’équipe, ont participé pur la 1ère fois au derby, ce qui n’est pas le cas des Espérantistes. C’est certainement le métier de ces derniers dans ce genre de rencontre qui a fait en fin de compte la différence. * Fair-play Malgré l’importance de l’enjeu et la pression qui régnait au stade, aussi bien les joueurs sur le terrain que les supporters sur les gradins ont scrupuleusement respecté l’éthique sportive et ont été un modèle de fair-play. * Galeries La galerie clubiste réputée d’habitude la plus imposante du lot du point de vue nombre, a été lors du derby, de loin moins nombreuse que celle de l’EST qui a rempli toutes les travées qui lui ont été réservées. Les résultats y sont certainement pour quelque chose et de ce côté-là, l’EST dépasse de très loin son homologue clubiste. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com