En prévision de la visite du Président américain : Attentat-suicide anti US au Pakistan





Le Quotidien — Agences Un attentat-suicide à la voiture piégée visant un diplomate américain a fait au moins cinq morts - dont le diplomate - hier près du consulat américain de Karachi (sud du Pakistan), à deux jours d'une visite au Pakistan du président américain George W. Bush. En visite en Inde, après une escale mercredi en Afghanistan, le président Bush a lui-même annoncé le décès du diplomate et assuré que "les terroristes et les tueurs" ne le dissuaderont pas de se rendre demain au Pakistan. "On m'a informé des attentats et nous avons perdu au moins un citoyen américain dans les attentats, un diplomate de carrière", a affirmé lors d'une conférence de presse George W. Bush. "Les terroristes et les tueurs ne vont pas m'empêcher d'aller au Pakistan. Mon voyage au Pakistan est important", a-t-il assuré. Le véhicule 4X4 du diplomate américain, a expliqué sous couvert d'anonymat un haut responsable pakistanais des services de sécurité, "a apparemment été percuté par une voiture piégée", dans une allée séparant le consulat de l'hôtel Marriott voisin. Deux autres diplomates américains, selon ce responsable, se trouvaient dans la voiture qui, sous l'effet du choc et de l'explosion, a été projetée en l'air et est retombée de l'autre côté d'un mur d'enceinte voisin. Le chauffeur pakistanais de la voiture diplomatique a également été tué, a ajouté ce responsable. L'explosion a également frappé le parking de l'hôtel Marriott, où trois personnes ont été tuées: un soldat des forces paramilitaires des Rangers affecté à la surveillance de l'hôtel, une femme, et un homme dont le corps sans tête a été retrouvé. Les enquêteurs n'écartaient pas l'hypothèse qu'il s'agisse d'un kamikaze. Une quarantaine de personnes ont été blessées et une dizaine de voitures - dont certaines appartenant à la mission consulaire américaine - ont été détruites sur le parking du Marriott. Le président pakistanais, Pervez Musharraf a présenté hier ses condoléances à son homologue américain précisant que les autorités pakistanaises enquêtent sur cet acte et que les responsables seront traduits en justice.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com