Aujourd’hui, élections chez les jeunes avocats : Une compétition serrée entre les proches du RCD et la liste de «La Concorde»





Tunis-Le Quotidien L’effervescence atteindra aujourd’hui son paroxysme au Palais de Justice de Tunis où se déroulent les élections des neuf membres du Comité directeur de l'Association Tunisienne des Jeunes Avocats (ATJA). Deux listes entrent en lice, en plus d’une dizaine de candidatures individuelles. L’heure de vérité a sonné pour les diverses sensibilités qui traversent le barreau. C’est que la course électorale pour les sièges du Comité directeur de l’ATJA, qui tient en haleine depuis plusieurs semaines près de 5 mille hommes en robes noires, sera extrêmement chaude. Au total, 29 candidats entrent en compétition puisque deux candidats ont retiré in extremis leur candidature afin d’éviter l’éparpillement des voix à savoir : Me Fateh Abdennabi et Me Borni Tlili. Les tractations entre les différents courants ont abouti à la constitution de deux listes. La première liste regroupe des candidats proches du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) dont quatre membres du Comité directeur sortant, à savoir Mes Lotfi Larbi, Mounir Ben Smida, Zouheyra Ben Brahim et Mohamed Saïdana. La deuxième liste baptisée «Liste de la Concorde» regroupe des candidats proches du courant d’obédience nationaliste arabe, des sensibilités de gauche. Les observateurs estiment que les candidats à titre individuel pourraient constituer des listes d’autant que les tractations continuent. Deux candidats à titre individuel ont publié hier un manifeste électoral commun. Il s’agit de Me Chawki Halfaoui et Me Habib Bouomrane qui se déclarent candidats «indépendants». Une chose est sûre cependant : les vraies listes ne se préciseront que quelques minutes avant le passage aux urnes. * Bilan Tous les candidats ont commencé depuis deux jours à distribuer leurs manifestes électoraux. Il en ressort que les candidats proches du RCD tablent sur le bilan du Comité directeur sortant composé uniquement d’avocats proches du parti au pouvoir qu’ils jugent «positif» pour être réélus. Dans leur manifeste électoral, ils insistent sur l’importance de l’octroi des crédits consacrés à l’ouverture des bureaux et à l’acquisition des voitures populaires et des logements et annoncent plusieurs revendications à caractère financier. Le manifeste électoral de la liste de la «Concorde» met l’accent sur l’importance de la défense de l’intégrité physique et morale de l’avocat et appelle à redorer le blason de l’Association devenu un outil de propagande politique. Les résultats des élections échappent à tous les pronostics d’autant plus que les alliances de dernière minute créent toujours la surprise chez les avocats. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com