Femmes tunisiennes : Elles sont fières de leurs acquis… mais grincent des dents





Les acquis de la femme tunisienne sont de nouveau au cœur du débat. Le 08 mars, la Tunisie va célébrer la fête internationale de la femme. C’est une occasion pour que des femmes tunisiennes fassent le bilan de leur propre situation. Tunis-Le Quotidien A quelques jours de la fête internationale de la femme, différentes manifestations sont programmées autour des acquis de la femme tunisienne. Certes, ils sont nombreux par rapport à la situation de la femme dans plusieurs autres pays arabes. Mais, les Tunisiennes, comme toutes les femmes, préfèrent elles-mêmes faire le point de leur situation. Une chose est sûre, c’est qu’elles ont toujours un mot à dire. «Cette histoire de droits ne nous facilite plus la vie. Au contraire, c’est une source de critiques du sexe opposé qui estime que nous sommes gâtées plus qu’il n’en faut» lance Hajer Harrath, animatrice dans un club d’informatique. Elle avoue tout de même que ses concitoyennes ont bénéficié d’un traitement privilégié et qu’elles n’ont pas bataillé pour améliorer leurs conditions ou arracher leur liberté : «Ce qui ne veut pas dire que les hommes vont continuer à nous renier nos droits ou minimiser nos acquis», ajoute-t-elle d’un air déterminé. Cet avis est partagé par Houriya Ben Mtir qui pense qu’il est temps de dépasser les acquis : «A chaque occasion, on ne parle que des acquis de la femme. Ce qui n’est plus original et suscite les critiques», explique Houriya, enseignante au primaire : «Pourquoi ne pas essayer de faire un bilan de la situation de la femme et d’identifier les problèmes qui persistent ? C’est à partir des faiblesses qu’on peut avancer et non pas l’inverse», suggère-t-elle. * Misogynie Mais les femmes ne pensent plus à leurs droits dès qu’elles sont contrariées ou révoltées. Ce qui leur arrive assez souvent. Elles sont unanimes à penser que les droits sont inutiles quand des comportements et des attitudes dégradantes de la femme sont encore courantes. Moufida Dhaouadi est cadre dans une société privée. D’après son expérience avec ses collègues hommes, elle se rend à l’évidence que beaucoup d’entre-eux sont misogynes : «Ils ne veulent pas le montrer et cherchent à prouver le contraire. Or, il est impossible de chasser le naturel qui revient d’ailleurs toujours au galop. A la moindre occasion de dire du mal d’une femme, à tort ou à raison, plusieurs collègues ne se retiennent pas et sortent tout ce qu’ils ont sur leurs cœurs» dénonce Moufida d’un air un tantinet révolté. Au travail, nombreuses sont confrontées à la misogynie. Kemla Ammari a été obligée à plusieurs reprises de renoncer à des postes de travail à cause de ce problème : «J’ai fini par faire une dépression et j’ai failli y laisser des plumes. Je suis arrivée à ce point à cause de la pression que j’ai subie. Mes collègues et mon patron m’ont poussée à démissionner. Ils n’ont pas accepté que je sois plus qualifiée, compétente et très sollicitée par nos fournisseurs. Alors, j’ai déprimé et petit à petit, je me suis retrouvée dans une clinique», raconte la jeune femme sur un ton triste. Quant à Dhekra Gharbi, elle ne supporte plus la rue tunisienne : «Franchement, certains nerespectent plus la femme. Au contraire, beaucoup de garçons font exprès de sortir toutes les grossièretés quand ils voient une femme passer. Je trouve que c’est la preuve qu’une bonne partie des hommes n’a aucun respect pour le sexe féminin. A quels droits vais-je alors penser ?» hurle Dhekra, mère au foyer. Les grossièretés et les remarques de très mauvais goûts qu’on entend dans la rue à longueur de journée sont évoquées par la plupart des femmes interrogées. Et Lamia Manaï de renchérir : «C’est un phénomène propre aux différents milieux. Il ne faut jamais croire que c’est lié à une certaine catégorie ou à des quartiers bien déterminés. Pas du tout. Beaucoup d’hommes sont incapables d’imaginer le discours avec les femmes en dehors d’une drague insolente et de propos grossiers». M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com