M. Mohamed Garbouj, DG de Divona Telecom au «Quotidien» : «Objectif leadership»





Premier opérateur privé dans le domaine de la télécommunication via satellite, la société «Divona Telecom» a réussi à gagner du terrain sur le marché tunisien au bout d’un an d’activité. Son directeur général explique au «Quotidien» les avantages du Vsat et l’apport de l’externalisation. * Le Quotidien: Pouvez-vous nous expliquer plus clairement, les caractéristiques de la télécommunication via satellite? M. Mohamed Garbouj: Le Vsat est, en effet, la transmission des données par l’utilisation des satellites. L’avantage de cette technologie, c’est qu’elle permet la réception et la transmission des données même dans les lieux qui ne sont pas couverts par les réseaux téléphoniques. Elle recourt à un réseau satellitaire qui couvre toute la planète contrairement aux réseaux téléphoniques qui ne peuvent pas couvrir tous les territoires. Le Vsat est très sollicité par les sociétés pétrolières dont les chantiers sont le plus souvent situés dans des zones hors des réseaux téléphoniques ou couvertes par un réseau de mauvaise qualité. Le Vsat leur permet donc une communication rapide et fiable, puisqu’il s’agit d’une seule couverture par satellite. * Quels sont les projets réalisés par Divona Telecom dans sa première année d’activité en Tunisie? Depuis notre entrée en service en décembre 2004, nous opérons dans deux principales activités, à savoir, la liaison avec les réseaux téléphoniques étrangers pour les centres d’appels, ainsi que les services Internet et interconnexion des réseaux dans les zones non couvertes. Aujourd’hui, nous avons 40% des parts de marché dans les services pour les centres d’appels, et nous disposons de 250 terminaux reliés à Internet. Nous avons réalisé quelques projets de connexion des établissements éducatifs dans les régions lointaines, en collaboration avec le ministère de l’Education, ainsi qu’une dizaine de bus Internet. * Quels sont les projets d’avenir de Divona Telecom? Nous allons continuer à déployer nos projets avec le ministère de l’Education en premier lieu. Nous envisageons également de faire progresser notre part de marché dans les services pour les centres d’appels d’autant plus qu’il existe une marge de développement importante qu’on peut exploiter. Nous comptons, par ailleurs, développer de nouveaux projets pour d’autres secteurs d’activités. Cela dit, notre objectif est de renforcer notre position sur le marché tunisien. * N'envisagez-vous pas d’étendre votre activité à d’autres branches de télécommunication tels que la téléphonie fixe...? Aujourd’hui notre licence se limite à la télécommunication via satellite. Cela n’empêche que, si on pourrait enrichir cette licence par d’autres activités de télécommunication nous n’hésiterons pas. Quel est l’objectif de votre participation au * Salon de l’externalisation des fonctions et services outsourcing 2006? Nous visons à travers cette participation à améliorer notre position auprès des centres d’appels qui sont une cible importante pour notre activité. Nous pensons, en effet, que l’externalisation est modèle révolu pour le développement de l’entreprise et l’amélioration de sa compétitivité. Nous estimons également, que les entreprises tunisiennes finiront par être convaincues par l’apport et les avantages de l’outsourcing. Cela permettra de développer le marché de l’externalisation en Tunisie qui reste encore timide. * Divona Telecom a-t-elle externalisé certaines de ses fonctions? On a déjà confié l’activité de l’installation des équipements et des antennes paraboliques nécessaires pour le Vsat, à d’autres fournisseurs externes, afin de se concentrer sur notre activité principale. Nous sommes convaincus que la complexité et la concurrence de plus en plus rude mènent à l’externalisation pour renforcer la compétitivité de l’entreprise. Propos recueillis par Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com