Tunis : Huit mois de prison pour l’épouse et son amant





Entre un amant qui avoue les faits et une femme qui les nie, c’est la médecine qui est appelée à la rescousse pour donner raison à un époux atteint dans son honneur... Tunis — Le Quotidien La présente affaire est un véritable drame dont les fils se sont tissés petit à petit du côté de la localité d’Ezzahrouni située à quelques encablures du centre ville de la capitale. Un couple vient, en effet, toute juste de convoler en justes noces. Cela fait une année que les deux jeunes mariés ont élu domicile dans un appartement de ce gigantesque quartier de la banlieue ouest de Tunis. Le mari, un commerçant de son état, sillonnait le pays du Nord au Sud pour assurer de quoi subvenir aux besoins de son petit foyer. Sa jeune épouse en revanche est une femme au foyer. N’empêche qu’elle a plus d’un atout dans ses poches. A vrai dire, elle était tellement belle qu’elle ne pouvait ne pas être l’objet de tous les désirs. Du coup, les attaques fusent de tous les côtés émanant de la gent qui n’est pas restée insensible à cette beauté. Et comme elle était consciente de ce don du ciel, elle faisait en sorte qu’on la prenne pour la reine de la séduction. Rien n’est laissé au hasard, en effet, lorsqu’elle se met à l’œuvre. Les vêtements moulants sont justement l’une des armes pour venir à bout de n’importe quel homme ayant un sens très poussé de la retenue. C’est du moins ce que ressort de la déposition faite par le deuxième protagoniste dans cette affaire. Il s’agit d’un jeune cadre qui occupe un appartement dans le même immeuble que le couple. Toujours est-il que le jeune homme a succombé au charme foudroyant de la jeune épouse. Il lui est arrivé même de la croiser alors en tenue d’intérieur, faisant le ménage devant chez elle. Le jeune cadre a pu ainsi découvrir ce que pouvait bien cacher ses vêtements légers que portent les femmes en nettoyant leurs maisons. Il fallait, ainsi, qu’un jour ou l’autre, que les regards se croisent. Du coup, la jeune épouse, à son tour, est tombée sur une beauté et une virilité à faire fondre le corps de n’importe quelle femme même si elle est sous l’effet du lien sacré du mariage. Peu à peu, la sympathie s’est transformée en une amitié laquelle n’a pas tardé à donner lieu à une relation plus profonde. La jeune dame n’a pas décliné, en effet, une première invitation pur se rendre au domicile de son jeune voisin. Elle profita de l’absence de son mari pour y aller et même d’occuper une place très importante sur le lit du jeune cadre. Les rendez-vous galants entre les deux tourtereaux se sont multipliés jusqu’au jour où les voisins ont senti l’odeur de la trahison. L’époux eut vent de ce qui se passe derrière son dos et en l’absence de preuves concrètes, il a été contraint d’informer les auxiliaires de la justice. Convoqués au poste, les deux amants ont été interrogés séparément. Et si l’amant a avoué les faits, l’épouse en revanche les a niés jusqu’à aller crier à un coup monté. Alors pour avoir le cœur net, les enquêteurs ont obtenu de la bouche du jeune cadre des révélations concernant les parties les plus intimes du corps de la jeune épouse. Et c’est la médecine qui a été appelée à la rescousse pour aider les enquêteurs à voir plus clair. Les médecins ont, justement, confirmé les dires de l’amant permettant aux auxiliaires de la justice de conclure leur enquête en inculpant les deux amants d’adultère et de complicité. Traduits en justice, les deux accusés ont écopé de huit mois de prison chacun. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com