A.S.M. : Un repos forcé salutaire





Le fait d’observer un repos forcé ce week-end suite à la participation africaine de l’ESZ, est perçu par les Marsois comme une véritable aubaine, eu égard à la cascade de blessures dont pâtit présentement l’effectif. Il y a lieu, avant tout, de faire allusion à la longue indisponibilité de Chettaoui, victime d’une déchirure musculaire et qui en a pour un mois d’inactivité. Il faut reconnaître que depuis son retour à la compétition, après une absence d’une année entière pour grave blessure aux ligaments croisés, le brave Walid a beaucoup plus boitillé que véritablement joué. Et, comble de poisse, il a, de nouveau, joué de malchance. Il y a aussi Guitouni, le robuste défenseur axial, qui reprend du poil de la bête. Indisponible pendant plusieurs semaines, il vient d’abréger sa convalescence et il est annoncé récupérable pour le match de jeudi prochain, face à l’ESZ. Beaucoup d’autres joueurs, sans être condamnés au forfait, connaissant quelques bobos et le repos auquel le club est astreint ce week-end, leur sera providentiel. * Un duo suspendu A part donc le syndrome des blessures, deux joueurs titulaires feront faux-bond à l’équipe face à l’ESZ, pour avoir récolté contre l’EOGK, leur troisième carton suspensif. Il s’agit du milieu de terrain, Mohamed Touati et de l’avant de pointe, Aymen Bouchhioua. * Le malheur des uns... Le forfait de Bouchhioua pourrait faire le bonheur de Ben Mansour. C’est que l’ancien sociétaire de l’ES Métlaoui, qui fait régulièrement partie du groupe depuis le mercato hivernal, n’a pas été utilisé par Taoufik Ben Othman. Ce sera fort probablement son baptème du feu face à l’ESZ. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com