«Ciné-Club Djebril Diop Membetty» : Un cinéma au féminin pluriel





Le ciné-club de Tunis Djebril Diop Membetty de la Fédération tunisienne des Ciné-clubs (FTCC) a choisi pour thème, la femme pour meubler la session des lundis du cinéma qui se tient à El Teatro pendant le mois de mars. Cette fois la créativité est conjuguée au féminin pluriel. Le film «Quand Meriem s’est dévoilée» est la première projection qui sera donnée le 6 mars, à 18h00 et sera suivie d’un débat. C’est d’ailleurs valable pour tous les films qui seront projetés pendant le mois de mars. La fiction libanaise de Assad Fouldakar de 2001 retrace un fait divers authentique qui s’est produit au Liban. Le problème mis en exergue concerne en fait tous les jeunes couples qui d’une manière ou d’une autre, se retrouvent dans une impasse sans issue à cause d’une tierce personne, membre de la famille qui s’immisce dans leurs affaires et y intervient indûment. Plusieurs personnes se sentiront concernées par cette fiction. «Frida» est un très beau film américain de deux heures qui sera projeté le 13 mars avec pour principaux protagonistes Salma Hayek, Alfred Molina et Diego Luna. Le film dépeint à grands traits la vie mouvementée de Frida Kahlo, artiste-peintre mexicaine du 20ème siècle qui se distingue par son œuvre suréaliste. Le film est un va-et-vient subtil entre les créations de l’artiste et des scènes de sa vie privée. Rappelons qu’elle était une femme engagée politiquement en faveur du communisme et sa bisexualité. Elle avait, en effet, des relations avec son mari, le peintre. Diego Rivera, et une liaison avec Léon Trotski. Le 20 mars trois films seront projetés, à savoir «La douleur du silence», «la moitié fertile», «Histoire de femme». Et pour finir, on aura à voir sur le grand écran, le 27 mars, «Maria pleine de grâce». La fiction est récipiendaire de l’ours d’argent de la meilleure comédienne, le meilleur premier film au festival de Berlin, le grand prix du jury à Deauville, le meilleur drame et le prix du public à Sundance. Le film parle de Maria, une jeune et belle colombienne de 17 ans qui veut quitter son pays car elle ne supporte plus d’être exploitée par son employeur et sa famille. Sa rencontre avec Franklin et surtout un mafieux local semble être son ultime échappatoire, pour finir. Mais elle finit par tomber dans le piège du trafiquant... Signalons dans la foulée que le ciné-club Djebril Diop Membetty éditera, on l’espère, d’une manière régulière sa publication hebdomadaire «un ticket pour...» qui est actuellement à son 4ème numéro. On peut y lire un éditorial, une critique d’un film, un article d’analyse et un autre sur l’actualité du cinéma: déclaration de la coalition tunisienne de la diversité culturelle. La publication à ses premiers balbutiements aura beaucoup à faire désormais pour s’améliorer... côté fond et forme. Mona BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com