C.A. : Opposition … frontale !





Le grand club de Bab Jedid, véritable bastion du sport tunisien en général et du football en particulier, souffre depuis des années de ce mal incurable qu’est la guerre des clans ! Mais une guerre pour ainsi dire déloyable puisque menée dans l’ombre à coups de rumeurs nuisibles aux intérêts du club, à son image de marque et à sa réputation. Ce qui explique, en grande partie, l’indigence du club sur le plan des sacres et l’instabilité connue au niveau du staff appelé à veiller aux destinées techniques de l’équipe fanion. Sur ce point justement on vient de franchir un nouveau palier, dans la mesure où certains “opposants” sont allés jusqu’à se manifester à visage découvert ces derniers temps en lançant des informations erronées, au point de déstabiliser le Comité directeur, certes provisoire, mais à notre connaissance seul habilité, légalement, à gérer les affaires courantes de l’association. Les rumeurs fantaisistes qui ont circulé au lendemain du derby tunisois faisant état du limogeage du technicien français et son remplacement (comme on va vite en besogne dans telles situations) ont pris de l’ampleur jeudi lorsqu’une chaîne de radio l’a annoncé en grandes pompes, se basant elle-même sur une information puisée auprès d’un personnage très proche dans l’entourage du club. Or il n’en était rien, du moment que Bernard Marchand était le lendemain à Radès pour diriger la séance d’entraînement en vue de préparer le match de ce mercredi face au CSS. Du coup, ces pêcheurs en eaux troubles, pour ne pas dire stagnantes, en ont eu pour leurs frais. Que cela puisse, toutefois, leur servir de leçon... Mansour Amara


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com