Procès d’Al Qaïda en Turquie : L’imbroglio





Istanbul-Agences Le procès d'attentats sanglants imputés au réseau Al-Qaïda a Istanbul en novembre 2003 a repris hier dans la confusion devant un tribunal stambouliote, l'un des organisateurs supposés des attaques ayant réfuté l'identité lui étant attribuée. "Je m'appelle Ekrem Vzel, je suis citoyen turc, mon père s'appelle Aydar, ma mère Hatice", a déclaré le prévenu devant une cour estomaquée, qui s'attendait à entendre la déposition de Louai Sakka, un Syrien arrêté en août dans le sud-est de la Turquie et accusé d'être un membre important d'Al-Qaïda en Turquie. Sakka a été interpellé par la police turque au terme d'une enquête sur un projet d'attentat visant des navires de croisières israéliens à Antalya (sud). Le Syrien était alors en possession de documents d'identité au nom d'Ekrem Vzel.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com