Bruxelles : Des opposants à Damas se démarquent





Le Quotidien-Agences Une coalition de partis de l'opposition, le Rassemblement national démocratique (RND), a indiqué hier à Damas "n'avoir pas de lien" avec les opposants réunis la semaine dernière à Bruxelles qui avaient lancé un "Front de salut" contre le pouvoir en Syrie. "Nous n'avons pas de relation avec la réunion de Bruxelles" à laquelle ont participé l'ancien vice-président syrien Abdel Halim Khaddam et le "guide suprême" des Frères musulmans de Syrie, Ali Sadr Eddine el-Bayanouni, tous deux vivant en exil en Europe, a déclaré le porte-parole du RND, l'avocat Hassan Abdel Azim. "M. Bayanouni a commis deux erreurs, d'abord en rencontrant M. Khaddam et en lançant +le Front de salut+, puis en s'abstenant de consulter" les opposants de l'intérieur, a estimé Me Abdel-Azim. D'après Me Abdel-Azim, "la direction de l'intérieur est la plus proche des événements et la plus efficace". "Nous respectons les forces de l'extérieur dont l'action complète celle des opposants résidant en Syrie mais ne la remplace pas", a-t-il affirmé.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com