Tunis : Voyeurs et fiers de l’être





Les temps changent et les goûts de quelques-uns également, mais dans le mauvais sens. En témoigne cette affaire qui a eu lieu récemment dans un quartier résidentiel situé à quelques encablures de la capitale. Le plus étonnant c’est que les protagonistes dans cette affaire ont non seulement reconnu les faits, mais ils ont également défendu leur droit aux “fantasmes”. Tunis-Le Quotidien Ils sont quatre jeunes et mariés. Ils sont riches. Ils sont d’un niveau intellectuel assez élevé. Grosso modo, ils ont tout pour vivre heureux. Mais, car… il y a toujours un mais, ce quatuor a un “petit” penchant pour tout ce qui sort de l’ordinaire. Ils cherchent toujours à mettre du piment dans “la sauce” conjugale, il s’agit de deux couples unis conformément aux lois qui régissent le mariage en Tunisie. En d’autres termes, ils sont des époux comme on voit tous les jours et dans les quatre coins du pays. Toujours est-il qu’ils sont différents des autres couples et pour cause… Ils n’accordent que peu d’intérêt à la sacralité des liens du mariage. Il ne faut surtout pas imaginer qu’ils se cachent pour le dire. Bien au contraire, ils s’affichent et l’expriment comme s’il s’agissait d’un fait ordinaire. Or, cela relève d’un crime passible de poursuites judiciaires. Comment, cependant on en est arrivé-là? L’enquête menée par les agents de police révèle que, fraîchement marié, ce couple recevait de temps en temps, une amie qui n’a pas tardé à attirer l’attention du jeune époux tant par sa beauté que par ses manières. Il va sans dire que le manège de l’amie n’est pas passé sans éveiller les soupçons de l’épouse qui, profitant d’un moment d’intimité avec son mari, lui en a fait part. Du coup, les deux mariés ont découvert que “ce petit jeu” les excitaient au point de décider de tout faire pour “glisser” cette amie dans leurs ébats. Et c’est l’épouse qui s’est chargée de cette “petite” manœuvre. Coup de théâtre, en parlant à son amie, l’épouse a découvert qu’elle et son mari partageaient les mêmes “convictions”. C’est ainsi que les soirées chaudes ont commencé avec des échanges trop torrides pour ne pas attirer l’attention des voisins lesquels n’ont pas hésité à le signaler aux autorités compétentes. Mis sous surveillance, l’appartement qui abritait les débauches des deux couples a reçu la visite des auxiliaires de la justice. Les agents de l’ordre n’on pas eu besoin d’aveux verbaux, puisque ils ont pu constater ce qui se passait à l’intérieur de l’appartement de leurs propres yeux. C’est qu’ils ont surpris les deux couples lors qu’ils étaient en pleins ébats. Conduits au poste de police, les deux couples, deuxième coup de théâtre, se sont étonnés de cette arrestation prétendant que c’était de leur droit de vivre comme il leur semblait bon. N’empêche qu’ils ont été inculpés d’atteinte à la pudeur. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com