La Manouba : Le couple d’escrocs dans les filets de la justice





Son statut de mère de quatre enfants ne l’a pas empêché de sortir du droit chemin et s’adonner délibérément à l’escroquerie. Ses victimes sont en majorité des candidats à l’immigration. Tunis - Le Quotidien L’accusée dans cette affaire examinée par le tribunal de première instance de La Manouba, est une mère de quatre enfants, âgée de quarante deux ans. Elle a comparu en compagnie de son époux. Tous les deux sont impliqués dans une série d’opérations d’escroquerie. Les faits qui sont reprochés aux deux époux remontent à l’an 2004. A cette époque, l’épouse a hérité de son père une maison et un lot de terrain. Les deux propriétés ont été proposées à la vente. Trois acheteurs se sont alors présentés et tous ont remis à la dame des sommes d’argent sous forme d’avance. Coup de théâtre, l’héritière s’est éclipsée obligeant les trois victimes à aller porter plainte. Convoquée, la dame a reconnu les faits déclarant avoir été aidée dans cette opération par son mari qui a joué le rôle d’intermédiaire. Conjointement, d’autres personnes se sont présentées au poste de la police de La Manouba pour porter plainte à l’encontre de la même dame l’accusant de leur avoir soutiré de l’argent après leur avoir promis de les aider à immigrer en Italie. Les victimes ont informé les auxiliaires de la justice qu’ils ont remis des sommes d’argent allant de trois cents dinars jusqu’à trois mille huit cents dinars à l’accusée qui se faisait passer pour une secrétaire travaillant dans un tribunal ayant plusieurs connaissances dans les consulats et les ambassades des pays européens. Soumise à un deuxième interrogatoire, la dame a reconnu les faits. Traduits devant le tribunal de première instance de la Manouba, les deux époux, ont été défendus par deux avocats qui ont demandé à la cour le report de l’examen en vue d’étudier le dossier de cette affaire. La cour a donné satisfaction à la demande des avocats. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com