Samir Nanoo : Microcosme haut en couleurs





Terre d’Irak, terre spoliée est aussi le terrain où se joue une partie serrée, où s’opposent des intérêts. C’est le thème de l’exposition de l’Irakien Samir Nanoo qui se tient à View galerie. Microbiologiste de formation, Samir Nanoo a fait la Belgique et l’Allemagne. Il en est sorti avec un style artistique où s’exprime souvent l’amour qu’il voue à sa terre d’origine: l’Irak. Son monde imagé est une sorte de microcosme où se jouent les facettes d’une société restreinte et fermée: véritable blason échiqueté, divisé en cases alternées meublées de chiffres et de lettres... Bref, des signes vivants de la mémoire d’un haut lieu de la culture et de la civilisation où éclate la chaleur des couleurs vives. C’est que Samir Nanoo qui vit en Allemagne depuis 1980 ne manque pas d’être influencé par l’expressionnisme allemand. La poésie-peinture de Nanoo exprime son dialogue avec « la terre spoliée», l’histoire des «princes de Cordoue» et son rêve d’un jour où «le soleil brillera de nouveau», avec toutes les émotions de sa vie, comme il les perçoit depuis sa naissance à Bagdad en 1944. Ses états d’âme, il les transmet par arrangements dont les thèmes sont géométriquement pré-conçus. Il en obtient des résultats intéressants et variés. C’est un éveil du regard, du toucher, de la réflexion, de la construction mentale, du sens esthétique. Le peinture de Nanoo est une pédagogie géométrique dans le but d’une recherche individuelle et d’une expression personnelle d’un certain idéal esthétique. C’est l’art en rupture de balbutiement du côté du Tigre et de l’Euphrate, qui nous dévisage sans concessions. Incarnation bleu, rouge... d’une confiance malmenée, qui nous questionne sur la pureté de nos desseins et la finalité de nos actes. En vertu, de leur calme, ces tableaux à la structure linéaire et échelonnée sont par ailleurs, une célébration de moments de joie et de sérénité. L’œuvre de Nanoo offre ainsi au public des toiles accueillant tous les imaginaires et tous les possibles. Jusqu’au 25 mars à View Galerie l’œuvre de Nanoo passera aussi au Club Tahar Haddad du 17 mars au 8 avril. Cette fois sous le thème: «Le soleil brillera de nouveau». Mona BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com