«Institutions et vie politique en Tunisie de l’indépendance à nos jours», de Valentin Mbougueng : La Tunisie du 21ème siècle est marquée par les idéologies de la démocratie et de l’Etat de droit





Tunis — TAP Les institutions politiques de la Tunisie et le processus de démocratisation de la vie politique tunisienne constituent le cœur de l’ouvrage «Institutions et vie politique en Tunisie», de Valentin Mbougueng, paru en mars 2006 aux éditions «Orbi Impression», à Tunis. L’ouvrage de 203 pages dresse, en quatre chapitres, le portrait de la société politique tunisienne dont le processus de modernisation, enclenché en novembre 1987, sous la direction du Président Zine El Abidine Ben Ali, a permis d’asseoir la stabilité sociopolitique de la Tunisie et de favoriser l’émergence économique et sociale du pays, dans un environnement régional et international souvent agité. Le régime républicain s’est enraciné sous l’effet des multiples réformes opérées, le multipartisme n’est plus de fait, mais de droit, la société civile se développe et s’anime, investissant des espaces de libertés sans cesse croissants. L’auteur insiste sur la méthode graduelle adoptée par la Tunisie, qui lui a ainsi permis une transition pacifique et civilisée, d’une société monopartite à une société pluraliste, marquée par le développement constant des partis politiques, et d’un Etat patrimonial à un Etat de droit organisé par la Constitution. En optant pour la réforme graduelle au lieu des révolutions brutales qui ont véhiculé des drames, presque partout sur le continent, la Tunisie s’est mise à l’abri des conflagrations et des incertitudes, assurant ainsi la longue stabilité politique et la paix civile qui lui ont permis de se consacrer sereinement à l'œuvre de développement, avec des résultats considérés par toutes les agences spécialisées des Nations Unies comme exceptionnels pour un pays émergent. La Tunisie du 21ème siècle est désormais marquée par les idéologies de la démocratie et de l’Etat de droit, soutient M. Mbougueng. Le processus de développement politique qui s’est accéléré en novembre 1987 avec l’inauguration d’une nouvelle ère de réformes a, estime l’auteur, modernisé les institutions et la vie politique, consacré les valeurs républicaines et démocratiques au sein de la société, marginalisant ainsi les idéologies anti-démocratiques et les courants tentés par la manipulation des sentiments religieux à des fins politiques. La marche de la Tunisie vers une démocratie plus avancée que le Président Ben Ali appelle la République de demain, est irréversible, soutient l’auteur qui en donne pour preuves, entre autres, l’enracinement de la culture démocratique dans la société, l’institutionnalisation de la vie politique et l’édification graduelle de l’Etat de droit, ainsi que les mutations sociales qualitatives générées par les remarquables avancées économiques de ces 18 dernières années.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com