Institut National de la Météorologie : Mise en place d’un système de détection précoce des catastrophes naturelles





A l’occasion de la célébration aujourd’hui 24 mars, de la Journée Mondiale de la Météorologie, l’Institut National de la Météorologie (INM) a préparé tout un programme d’information destiné à présenter les divers projets élaborés en son sein en vue de raffiner davantage l’information météorologique. Entre autres, l’INM est en train de mettre en place un système d’alerte précoce des catastrophes naturelles. Tunis-Le Quotidien Avec un taux de fiabilité avoisinant les 95% les informations météorologiques diffusées par l’INM devraient tendre encore plus vers la précision grâce à la mise en œuvre de tout un programme de mise à niveau et de perfectionnement des opérations de prévision et de surveillance de l’évolution de tous les phénomènes naturels. Il s’agit essentiellement de la participation de l’Institut dans le processus développé à l’échelle mondiale et qui porte sur la mise en place d’un système d’alerte précoce des catastrophes. Les phénomènes naturels concernés par ce système de surveillance sont multiples. D’après les responsables de l’INM qui ont présenté hier les différentes dimensions de ce programme au cours d’une rencontre avec les journalistes, le travail de surveillance se fait grâce à l’échange et la transmission en temps réel des données météorologiques entre les différents pays. L’alerte concerne aussi bien les phénomènes atmosphériques (pluies, tourmentes, cyclones,…), les phénomènes sismiques et même la mobilité des oiseaux migrateurs et des criquets pèlerins. Le suivi et la surveillance se fait à travers un balayage satellitaire du globe terrestre et les stations de détection des séismes à travers le monde. * Actualisation, précision L’INM qui développe depuis 2003 son système de prévision numérique (ALADIN-TUNISIE) dispose en fait d’une infrastructure et d’équipements ultra-sophistiqués permettant la réception, le traitement, le développement et la diffusion de l’information météorologique en temps réel. Le nouvel équipement acquis par l’INM permet en outre d’actualiser les données météorologiques tous les quarts d’heure. Ce qui a permis d’atteindre un taux de fiabilité proche et même identique à ce qui est réalisé par Météo France par exemple. Le résultat est rendu possible grâce au gigantesque système de calcul informatisé capable d’effectuer 35 milliards d’opérations de calcul en une seconde. M. Moncef Rajhi, PDG de la INM a souligné à ce propos que son établissement est en train de préparer une nouvelle stratégie pour exploiter les informations dont il dispose à travers le développement d’une démarche marketing. L’objectif est de faire de l’information météo une information plus accessible au citoyen. Une étude marketing élaborée par un bureau d’études spécialisé a montré en fait que sur une population de plus de mille cent citoyens près de 20% ignorent complètement l’existence des informations météo diffusées par l’INM. 42% ignorent de leur côté que l’INM annonce quotidiennement les bulletins météo. Enfin, la même étude a fait ressortir que 80% des personnes interrogées ignorent qu’il existe des données statistiques sur le climat en Tunisie. Sur ce point, faut-il préciser, l’INM dispose d’une banque de données dans laquelle sont stockés les principales informations sur les différents phénomènes climatiques et naturels enregistrés en Tunisie durant le siècle dernier… H. GHEDIRI ______________________________ Un bulletin météo new-look Le bulletin météo préparé par l’INM et diffusé par la chaîne de télévision nationale T7 s’offrira incessamment un nouveau look c’est ce qu’a annoncé M. Moncef Rajhi, PDG de l’INM. Le nouveau bulletin est conçu à travers les techniques d’habillage et d’animation virtuelle des images en trois dimensions (3D) à l’instar de ce qui est utilisé dans les différentes chaînes de télévision dans le monde. L’INM a même procédé à un casting pour sélectionner de jeunes présentateurs et présentatrices pour son nouveau bulletin, nouveau look.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com