Tarek Aziz a parlé à sa famille et «se porte bien»





Le Quotidien-Agences L'ancien vice-Premier ministre irakien Tarek Aziz, emprisonné en Irak, s'est entretenu au téléphone lundi avec sa famille en Jordanie et a affirmé être "globalement en bonne santé", a déclaré hier son fils à l'AFP. "Mon père nous a téléphoné lundi. Il avait un bon moral et a affirmé être globalement en bonne santé", a dit son fils aîné, Ziad Aziz. La conversation a duré "9 minutes et 13 secondes", a-t-il souligné, en précisant que personne n'avait obligé son père à couper la communication. "Il nous a dit que les Américains lui avaient fourni un dentier, alors que cela faisait huit mois qu'il avait perdu ses dents", ce qui l'obligeait à ne se nourrir que de liquide, a ajouté Ziad. Le fils de Tarek Aziz a indiqué que son père avait gardé son sens de l'humour. "Lors de la dernière visite que lui a rendue ma mère en prison, il a demandé des nouvelles de mon frère Saddam, puis a regardé ses geôliers et leur a dit: +je parle de mon fils, pas du président+" déchu irakien Saddam Hussein. Tarek Aziz a par ailleurs fait récemment connaissance avec sa petite-fille, Rania Ziad Aziz, née en Jordanie en septembre 2003 après l'exil de ses parents. "Mon père a fait remarquer aux soldats américains que l'histoire se répétait. La première fois qu'il m'a vu, en 1966, j'avais six mois et il se trouvait en prison en Syrie. Aujourd'hui, il voit sa petite-fille pour la première fois en prison", a-t-il ajouté. La famille de Tarek Aziz estime qu'il devrait être bientôt libéré. "Il devrait être libéré car il n'y aucune charge retenue contre lui", a dit Ziad Aziz. Agé de près de 70 ans, Tarek Aziz s'est rendu aux forces américaines peu après la chute de Bagdad en avril 2003 et il est depuis détenu en Irak. Sa famille appelle à sa libération, déclarant que son état de santé est fragile et qu'il doit être soigné d'urgence à l'étranger.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com