E.O.G.K. : Les Aiglons croient dur au maintien





Cette fois-ci, il n’y eut pas les habituelles bourdes arbitrales qui ont dernièrement lésé sévèrement l’EOGK et récompensé très mal son courage et sa pugnacité. Du coup, c’est un nul très précieux que ramènent les Banlieusards de leur périlleux déplacement à Sfax. L’intelligent plan de bataille mis en place a porté ses fruits : pressing haut sans pourtant se perdre dans les méandres d’un harcèlement systématique, y compris sur la défense adverse au moment de la relance : mainmise sur le milieu afin d’empêcher l’adversaire de construire et le pousser de la sorte à balancer dans le paquet de longs ballons, un seul attaquant en pointe et réaction immédiate sur le porteur du ballon. Soit les ingrédients employés par Kaïs Yaâcoubi pour neutraliser la supériorité technique évidente de l’EST par exemple et qui a failli porter ses fruits, sans cette mésentente entre le gardien et un défenseur à deux minutes de la fin. Pourtant, le coach des «Aiglons» préfère mettre en relief le mérite de ses hommes : «Ce précieux point, on le doit au courage et à la concentration des joueurs qui ne renoncèrent jamais. On a su profiter du moment de doute que traverse l’adversaire. Je l’ai toujours répété : la suite du calendrier reste à notre portée, mais c’est sur le terrain que tout se décidera. En tout cas, le match contre l’Etoile se présente dans les meilleures conditions, même si notre compagnon d’infortune à l’avant-dernière place, Jendouba Sport, l’a emporté». * En quête de fraîcheur Pourtant, il faut se demander si les copains de Noomane Hmida possèdent suffisamment de fraîcheur pour négocier, l’espace de quatre jours, deux matches aussi difficiles contre deux ténors de la compétition, le CSS puis l’ESS. Raison de plus quand on mesure «l’exiguïté» de l’effectif des Verts : «Je suis conscient que nous possédons si peu de moyens, concède Yaâkoubi. J’éprouve souvent beaucoup de difficultés pour convoquer dix-huit joueurs pour aller en mise au vert d’avant-match. Dès lors, je me retrouve contraint de puiser au sein de la catégorie Espoirs», rappelle-t-il. * Ben Thabet marque des points L’apport du gardien Moëz Ben Thabet s’est révélé cette fois-ci décisif : plus de grave erreur, une concentration jusqu’à la dernière seconde et des prises de balle sûres qui finirent par décourager l’adversaire sudiste. Yaâkoubi abandonnera-t-il dès lors le système de l’alternance entre les gardiens du but ? En tout cas, Ben Thabet aura marqué des points décisifs à Sfax. * Effectif ambitieux Barka et Jamel Ben Salem ayant rejoint le groupe, c’est la totalité de l’effectif qui sera mise à la disposition de l’entraîneur goulettois-kramiste qui espère renouer avec la victoire, dimanche prochain, face à l’ESS. Un client auquel ses protégés posèrent mille et une difficultés, au match aller. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com