Basket Coupe de Tunisie (Huitièmes de finale) : E.Z.S., au régime de la bastonnade





Ahurissant, renversant, tout simplement historique, non point le succès nabeulien à Ezzahra tout à fait logique, mais cet écart de… 52 points. Pour le reste, il y a lieu de mettre en exergue la belle victoire des Radésiens à Monastir. Qui aurait prédit une tournure des événements aussi sidérante? Annoncée avec grande pompe comme la rencontre des titans, elle s’est apparentée en dernier ressort à un véritable non-match. La victoire engrangée quatre jours plus tôt à Nabeul, a-t-elle généré la grosse tête chez les joueurs zahrois? Auquel cas, ce serait fortement condamnable, l’adversaire étant de stature imposante et la saine mentalité du haut niveau astreignant de ne jurer de rien en sport. Au vu du déroulement du match, tout a commencé par se jouer sur le plan tactique. En effet, les Nabeuliens ont semblé tirer les enseignements de leur défaite de championnat, en retrouvant leurs vertus défensives. Hermétisme et anticipation ont permis aux Potiers d’exceller dans le jeu en contres et sur attaques placées, la réussite dans les tirs était inouïe. ce qui a fait grimper le score (16-26 et 28-39 pour le compte des deux premiers quarts-temps). Le deuxième aspect ayant entraîné le total effondrement des Zahrois est d’ordre mental et psychologique. C’est que plus l’écart prenant des proportions alarmantes, plus le blocage à ce double niveau se précisait. C’est dans la tête des joueurs que ça a le plus tiqué, la plupart d’entre eux se prenant pour des vedettes confirmées auxquelles rien de grave ne pouvait arriver. L’humilité, voilà peut-être le maître-mot qui leur a fait défaut. Et tout de s’enchaîner inexorablement, tournant au calvaire puis à l’humiliation pour les banlieusards, jusqu’à cette marque finale, défiant tout entendement de… (52-104). * La belle performance de l’ESR La plus méritante des équipes ayant franchi ce tour, est incontestablement l’ESR. Croisant le fer au champion sortant, qui joue encore pour le titre, les Radésiens ont fourni une prestation de rang. Après un premier quart-temps d’observation (17-15), les Hajri et consorts ont pris la mesure de leurs adversaires pour boucler la mi-temps à leur avantage (34-39). Cet écart s’est pratiquement maintenu jusqu’à 1’ de la fin (72-77). Et dans un sursaut rageur, les Bleus sont parvenus à arracher l’égalisation (77-77) et à avoir droit aux prolongations. A 1’, l’égalité régnait toujours (87-87), idem à 20’’ de la fin (89-89). Mais à 2’’ de la sonnerie finale, Ben Hassine réussit à transformer un lancer-franc sur les deux obtenus, offrant méritoirement la qualification aux siens. Quant à l’USM, qui en est à son quatrième entraîneur (Sami Chaouch qui, de surcroît, a dirigé l’équipe à partir des gradins), c’est une grande désillusion. Un autre match a condamné les deux équipes en présence à recourir aux prolongations, celui qui a opposé l’EOGK au CSC. Ce dernier a régulièrement mené au score, à la fin des trois premiers quarts-temps (16-22, 29-33 et 42-48). Mais, dans les ultimes minutes, les Goulettois sont revenus au score grâce, entre autres, à un époustouflant Mouhli, pour arracher la parité (64-64). Plus lucides lors des prolongations les Locomotives ont fini par s’imposer (71-74). Le dernier match ayant mis aux prises des nationaux entre-eux, est revenu le plus logiquement aux Kairouanais face aux Ansariens, malgré l’épreuve du déplacement (74-85). Les deux derniers nationaux n’ont fait qu’une bouchée des divisionnaires, le CA face au SS Kasserine (112-68) et la DSG contre la JAB (95-66). Il y aura, sur un autre plan, deux cendrillons aux quarts de finale. Ils ‘agit de l’ASM qui s’est imposé au détriment du CSHL à Hammam-Lif même (56-63). Le TAC en a fait de même en déplacement face au BBC Ksar Helal (58-61). Wahid SMAOUI ______________________________ Résultats EZS - SN (52-104) USM - ESR (89-90 A.P) USA - JSK (74-85) EOGK - CSC (71-74 A.P) CA - SSK (112-68) DSG - JAB (95-66) CSHL - ASM (65-63) BBCKH - TAC (58-61)


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com