Irak : Multiplication des attaques anti-sunnites





Un soldat danois a été tué hier en Irak où les attaques interconfessionnelles continuent de faire des victimes, notamment parmis les sunnites. Le Quotidien-Agences Cinq fidèles sunnites ont été tués et 17 blessés dans l’explosion d’une bombe à la sortie d’une mosquée, après la prière hebdomadaire du vendredi, dans la ville de Khalès, à 80 km au nord-est de selon une source de sécurité. «Cinq personnes sont mortes dans l’explositon de la bombe qui s’est produite au milieu des fidèles qui quittaient la mosquée Saâd Ibn Abi Wakkas, après la prière hebdomadaire et 17 ont été blessés», a indiqué cette source. Un autre fidèle sunnite a été abattu par des hommes armés tôt hier dans la ville à majorité chiîte de Bassorah, à 550 km au sud de Bagdad, qui était épargnée par les violences confessionnelles. * Série d’attaque Toujours sur le terrain, la violence n'a pas connu de répit dans la capitale où onze Irakiens ont été tués dans la matinée et qui a connu jeudi des attaques sanglantes, notamment un attentat-suicide contre un QG de la police qui a fait 23 tués. Neuf autres Irakiens ont également péri dans d'autres attaques. "Des hommes armés ont attaqué une boulangerie dans le quartier de Saydia, tuant quatre employés et blessant un cinquième", a déclaré une source de sécurité. "Une bombe artisanale a explosé à l'arrivée de la police sur les lieux, tuant un officier et blessant un policier", a ajouté cette source. A Yarmouk, dans l'ouest de Bagdad, une patrouille de police a été prise sous le feu de résistants armés. Deux policiers ont été tués et un a été blessé. Quatre membres d’une même famille ont été tué dans une attaque lancée par des hommes armés au sud de Bagdad. Sept corps de personnes exécutées par balles ont été trouvés dans un quartier du nord-est de Bagdad, a indiqué la police * Un soldat danois tué Par ailleurs, un soldat danois a été tué et un autre légèrement blessé hier dans l'explosion d'une bombe au passage de leur patrouille près de Al Harta, dans le sud de l'Irak, a annoncé le commandement opérationnel de l'armée danoise. Il s'agit du troisième militaire danois tué en Irak depuis août 2003. La bombe avait été placée au bord de la route d'Al Hartha, 25 km au nord de Bassorah. Le Premier ministre Anders Fogh Rasmussen a condamné ce "lâche attentat", qui n'aura pas de conséquences sur la présence danoise en Irak. "Ce ne sont pas les terroristes qui doivent décider quand les soldats danois doivent rentrer, mais les élus du peuple", a déclaré Rasmussen aux journalistes danois en marge du sommet européen de Bruxelles. ____________________________________ Rumsfeld : «Des soldats US en Irak en 2009 » Le Quotidien-Agences Les soldats américains pourraient être encore en Irak en 2009 pour former et équiper les forces de sécurité irakiennes, a déclaré avant-hier le secrétaire américain à la défense Donald Rumsfeld. "Il se peut que nous aidions à former et à équiper une partie des forces armées en Irak en 2009", a déclaré Rumsfeld lors d'une conférence de presse. Ces propos interviennent deux jours après les propos du président George W. Bush qui a laissé entendre que les troupes américaines seraient encore en Irak quand il quittera sa fonction en 2009. Actuellement, il y a environ 133.000 soldats américains en Irak. L'armée américaine avait déclaré qu'elle espérait avoir suffisamment de forces de sécurité irakiennes formées et équipées cette année pour procéder à une réduction significative afin de ramener le niveau des troupes à 100.000 à la fin 2006. Donald Rumsfeld a indiqué qu'il n'avait pas reçu de recommandations de ses commandants en Irak pour procéder à une réduction supplémentaire de troupes américaines. Mais "nous prévoyons qu'elles vont baisser", a-t-il assuré. "Nous prévoyons cela parce que nous pensons que le gouvernement sera formé (...) et que les forces de sécurité irakiennes continueront à bien se comporter et que nous continuerons à leur transférer la responsabilité de zones et de bases", a-t-il ajouté. Il a estimé que le fait que le gouvernement ne soit toujours pas formé n'était "pas d'une grande aide" pour réduire la violence. ____________________________________ Les ex-otages retrouvent les gestes d’une vie normale Le Quotidien-Agences Les ex-otages, un Britannique et deux Canadiens, qui travaillent pour l'organisation humanitaire Christian Peacemakers Teams (CPT) ont retrouvé les gestes d'une vie normale, selon une porte-parole de l'ambassade britannique. Les trois hommes, qui ont passé la nuit dans les locaux de l'ambassade dans la Zone verte, périmètre fortifié de Bagdad, doivent s'envoler pour leurs pays aujourd’hui a précisé la porte-parole Lisa Glover. "J'ai pu me raser, prendre un bain relaxant et avoir un bon petit-déjeuner à l'anglaise", a indiqué dans un communiqué, l'un des ex-otages, le Britannique Norman Kember, 74 ans, ajoutant: "Je suis impatient de rentrer sur le sol britannique et d'être réuni avec ma famille". Kember a été trouvé dans une maison de Bagdad avec Harmeet Sooden, 33 ans, Canadien résidant en Nouvelle-Zélande, et son concitoyen James Loney, 41 ans, lors d'une opération de la Force multinationale. Un Américain Tom Fox, enlevé avec eux, le 26 novembre, a été exécuté et son corps criblé de balles retrouvé le 10 mars à Bagdad. Des pays occidentaux, les familles et CPT ont exprimé leur joie pour la libération des trois humanitaires et espéré le même sort pour d'autres otages, notamment la journaliste américaine Jill Carroll enlevée le 7 janvier à Bagdad.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com