Abbas : Un accord de paix avec Israël possible d’ici un an





Le Quotidien-Agences Le leader palestinien Mahmoud Abbas a estimé qu'un accord de paix avec Israël est possible "d'ici un an" en dépit de la victoire du mouvement islamiste Hamas aux élections palestiniennes, dans une interview publiée hier. "Je suis convaincu qu'en moins d'un an nous pouvons signer un accord de paix mettant fin au conflit", a déclaré le président de l'Autorité palestinienne au quotidien israélien Haaretz. Il a révélé à ce sujet avoir proposé des pourparlers secrets avec Israël bien que le gouvernement israélien écarte toute négociation politique aussi longtemps que le Hamas n'a pas renoncé à la lutte armée et à la destruction à long terme de l'Etat juif. "J'ai proposé à Shimon Peres (le "numéro deux" du parti Kadima) et aux Américains d'ouvrir un canal de négociations, loin des projecteurs des médias", a révélé Abbas. Il s'est à nouveau élevé contre le plan du Premier ministre israélien par intérim Ehud Olmert de fixer unilatéralement les frontières d'Israël et donc décider de l'étendue de territoires qui seraient annexés en Cisjordanie, en cas de victoire de son parti Kadima aux législatives israéliennes du 28 mars. "Un tel plan ne produira pas la paix. Tout au plus il peut apporter un cessez-le-feu de dix ans", a-t-il souligné. Il n'a pas écarté "des échanges territoriaux" avec Israël dans le cadre d'un accord de paix qui permettraient à Israël de garder certains blocs de colonies en échange de territoires israéliens. Abbas a réaffirmé qu'il était dûment mandaté par son peuple pour négocier avec Israël et que de telles négociations seraient menées comme elles l'ont été dans le passé, par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) qu'il dirige. L'OLP avait appelé mercredi le Hamas à modifier le programme de son gouvernement qui ne reconnaît pas la suprématie de la centrale palestinienne. Le Hamas a refusé dans son programme de gouvernement de reconnaître l'OLP, qui chapeaute les principaux mouvements nationalistes palestiniens, comme "unique représentant légitime" du peuple palestinien.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com